GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Grèce, les anti-austérité lancent le «manifeste des peuples»

    media Des manifestants protestent contre l'austérité à Athènes, le 7 juin 2013. REUTERS/John Kolesidis

    Non aux politiques d'austérité : c'est le message que l'on entend depuis vendredi 7 juin à Athènes, à l'Alter-sommet organisé par divers mouvements sociaux, syndicats et associations en provenance des quatre coins d'Europe. Le sommet a décliné en début de soirée le « manifeste des peuples », un ensemble de propositions pour changer la politique européenne.

    Avec notre correspondant à Athènes, Amélie Poinssot

    Renverser l'austérité. Et construire une Europe démocratique, sociale, écologique et féministe : tel est l'objectif du « manifeste des peuples », un texte signé par quelque 180 organisations européennes, et présenté à Athènes par une foule de militants : « Ce que nous voulons c'est une Europe au service des citoyens et non au service de la finance. Une Europe qui défend un modèle de démocratie sociale, fondée sur le progrès... une Europe qui érige en principe la justice sociale, la redistribution des richesses, une Europe avec des emplois de qualité, des salaires élevés, le plein exercice des droits et des libertés syndicales. Et si nous sommes ici aujourd’hui c’est pour affirmer ensemble qu’une autre Europe est possible ! »

    Une Europe où les transactions financières seraient taxées, où la fraude fiscale n'aurait pas droit de cité, où les programmes d'austérité mis en œuvre par la Troïka depuis 2010 seraient annulés. La liste des propositions est longue, le but du programme est de fédérer une opposition au-delà des frontières, et d'imposer un agenda politique au niveau européen.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.