GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: Erdogan prêt à dialoguer avec les manifestants

    media

    En Turquie, au quatorzième jour de la mobilisation contre un projet immobilier menaçant un espace vert dans le centre d’Istanbul, le Conseil des ministres a annoncé ce lundi soir que le chef du gouvernement avait accepté de rencontrer les écologistes à l’origine de l’occupation du parc de la place de Taksim.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Le Conseil des ministres a été d’une durée exceptionnelle – six heures et demie – et presque exclusivement centré sur la contestation du parc Gezi à Taksim et les manifestations de soutien un peu partout dans le pays.

    Au final, la décision qu’il a rendue est presque inattendue. Après deux semaines de bras de fer et une attitude très ferme de Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre a finalement accepté d’ouvrir le dialogue avec les opposants au projet d’aménagement de la place. Un premier rendez-vous est fixé mercredi 12 juin avec les représentants des premiers occupants pacifiques du parc, dont l’expulsion nocturne brutale avait dégénéré en violents affrontements, généralisés à tout le pays.

    Officiellement, il ne s’agit pas d’une négociation, a prévenu le porte-parole du gouvernement, Bülent Arinç. Il a expliqué que le Premier ministre leur détaillerait la réalité du projet et écouterait leur point de vue.

    Bülent Arinç, avait déjà reçu une première fois la semaine dernière les membres de la plateforme Taksim, alors que Recep Tayyp Erdogan était en déplacement à l’étranger. Il a également annoncé, à la sortie de la réunion du cabinet, que les manifestations « illégales » seraient désormais interdites. Les centaines d’occupants qui campent sur le parc Gezi se disent pas concernés par cette mise en garde et comptent rester là jusqu’à un engagement clair à laisser le parc en l’état.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.