GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    • Climat: la BEI va «arrêter de financer les projets liés aux énergies fossiles après 2021» (officiel)
    • Jihadistes détenus en Syrie: Washington juge «irresponsable» de demander à l'Irak de les juger (responsable)
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    Europe

    Grèce: la fermeture de l'ERT menace la coalition gouvernementale

    media Avec la fermeture de l'ERT, le Premier ministre grec Antonis Samaras est contesté par une partie de son gouvernement. REUTERS/Yorgos Karahalis

    La Grèce est plongée dans « une ambiance de crise politique et institutionnelle », selon Evangelos Venizelos, le leader du Pasok, le parti socialiste grec, suite à la fermeture express mardi 11 juin du seul organisme d'audiovisuel public du pays, l'ERT. La classe politique dirigeante en Grèce est au bord de la rupture.

    Depuis un an, la coalition au pouvoir en Grèce, regroupe trois partis : à droite, la Nouvelle démocratie, le parti du Premier ministre Antonis Samaras ; à gauche, le Pasok et le Dimar. Mais la décision de fermer la radiotélévision publique grecque a été prise par le Premier ministre seul.

    C'est ce que dénonce Costas Botopoulos, membre du conseil national du Pasok : « Si on sait qu’en Grèce, actuellement, il y a une coalition au gouvernement, les deux autres partis ne sont pas du tout d’accord avec cette initiative. Son déclenchement si soudain et avec une procédure constitutionnelle très questionnable est très problématique ».

    Le Pasok ne s'oppose pas à une réforme de l'organisme audiovisuel public, mais il refuse d'ouvrir les discussions au Parlement avant la réouverture de l'établissement. « Le Pasok a toujours dit que la télévision publique doit être réformée, amincie, avec de nouveaux buts, de nouveaux personnages peut-être aussi. Mais il est impensable dans un pays démocratique qu’il n’y ait pas de télévision publique, surtout qu’en Grèce, c’est en quelque sorte l’oasis d’un peu de qualité dans le paysage télévisuel », juge Costas Botopoulos.

    Si le Premier ministre cède, une réforme pourrait voir le jour dans les semaines à venir. Sinon, la Grèce risque de se diriger vers de nouvelles élections législatives.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.