GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Devant les parlementaires français, le pape François fustige les lois basées sur des «modes»

    media

    Au Vatican, c'est une première pour le pape François : le souverain pontife a reçu, samedi 15 juin 2013 à Rome, quelque 45 membres du Parlement français, des députés et des sénateurs. Il les a invités à « amender et même abroger » les lois contraires à leur conscience. Parlait-il de la loi sur le mariage homosexuel, récemment adoptée en France ?

    Avec notre correspondant au Vatican, Antoine-Marie Izoard

    Pour la première fois depuis son élection il y a trois mois, le pape François a rencontré publiquement des responsables politiques français : 45 sénateurs et députés, majoritairement de droite, reçus à leur demande et en audience privée.

    Dans un bref discours, le souverain pontife a répété ce qu’ont toujours dit ses prédécesseurs sur les relations entre l'Eglise et l'Etat, ou encore sur la définition, vue de Rome, de la laïcité : absence d’hostilité à la réalité religieuse et possibilité pour l’Eglise de prendre la parole dans la société.

    « Redécouvrir » une certaine vision de l'homme et de sa dignité

    S’il n’a jamais cité la loi récemment adoptée en France, qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples homosexuels, le pape a invité les parlementaires français à ne pas légiférer en fonction des « modes » et des « idées du moment ».

    Alors que les catholiques ont été en première ligne dans l’opposition au « mariage pour tous », le pape s’est également félicité que la société française puisse « redécouvrir » des propositions faites par l’Eglise sur sa vision de l’homme et de sa dignité.

    Moins d’un mois après la promulgation de la loi Taubira, après aussi la célébration des premières unions entre personnes de même sexe sur le territoire français, le pape a aussi rappelé aux parlementaires français que leur rôle consistait « à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger ». Allez savoir pourquoi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.