GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Appel à la grève générale ce lundi en Turquie

    media Des syndicats turcs ont appelé à la grève générale ce lundi 17 juin 2013 pour soutenir le mouvement de protestation contre le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. REUTERS/Dado Ruvic

    Ferme, sûr de lui, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a donc galvanisé ses partisans, le dimanche 16 juin 2013, à Istanbul. Des dizaines de milliers de personnes sont venues l’écouter au lendemain d’un coup de force impressionnant. Samedi soir, la place Taksim et le parc Gezi qui ont été brutalement vidés de leurs occupants. « C’était mon devoir de Premier ministre », a-t-il dit. Dimanche, la météo était également du côté du Parti de la justice et du développement (AKP) puisque la pluie a contrecarré les plans des protestataires qui comptaient bien reprendre leur position. Mais la contestation est loin d’être terminée, car ce lundi plusieurs syndicats ont appelé à la grève générale.

    Avec notre envoyé spécial à Istanbul,

    Deux syndicats turcs ont appelé à la grève générale pour cette journée du lundi 17 juin, dont l’un des principaux syndicats de la fonction publique qui compte 240 000 membres, dont 40 000 à Istanbul.

    Des organisations de médecins, d’ingénieurs et de dentistes ont également annoncé qu’elles allaient prendre part à cet arrêt de travail. Une manifestation est prévue dans le centre-ville pour 16 heures, ce qui permettra certainement de juger le soutien dont bénéficie ce mouvement au sein de la population, car pour l’instant, il est très difficile de faire une estimation du nombre de personnes qui vont suivre cet appel.

    Une grève qui arrive au lendemain du discours de Recep Tayyip Erdogan à Istanbul.

    « Essayez de cacher ça... CNN ! »

    Un discours où le Premier ministre s’en est pris aux manifestants, mais aussi à la presse internationale coupable à ses yeux d’avoir exagéré les événements : « Allez-y, essayez de cacher ça. CNN, essayez de cacher ça. Reuters, essayez de cacher ça. Depuis des jours, vous ne diffusez que des informations mensongères. Vous avez montré une image différente de la Turquie. Vous êtes maintenant seuls face à vos mensonges ».

    Déterminé, presque agressif, le Premier ministre turc n'a rien lâché. Dans ce discours, il a également affirmé que le mouvement de contestation avait été manipulé par des « terroristes ».

    Après cette intervention de Recep Tayyip Erdogan, la nuit s’annonçait plutôt houleuse, mais finalement après 24 heures d’affrontements dans les rues qui jouxtent la place Taksim à Istanbul, les affrontements se sont calmés la nuit dernière. Il faut dire que l’orage qui est tombé sur la ville hier soir a fait son effet, tant du côté des forces de l’ordre que du côté des contestataires, qui ont préféré s’abriter et laisser le déluge tomber.

    Seuls quelques jeunes irréductibles ont tenté de continuer ces affrontements. Les services de la voirie d’Istanbul ont profité de ce temps de répit pour démonter presque toutes les barricades que l’on pouvait voir dans les quartiers entourant la place Taksim.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.