GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie adopte une loi d'amnistie économique pour les entrepreneurs

    media

    L’idée avait été soutenue par Vladimir Poutine lors du récent forum économique de Saint Petersbourg : la Douma, la Chambre basse du Parlement, a adopté mardi 2 juillet la loi d'amnistie pour les délits économiques et financiers. Objectif : améliorer le climat des affaires dans le pays, à un moment où la croissance donne quelques signes d'essoufflement.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    La mesure était réclamée de longue date par les milieux d’affaires qui estiment qu’elle contribuera à assainir le climat et attirer de nouveaux investissements. Selon les associations de défense des entrepreneurs, il n'est pas rare en Russie que des hommes d'affaires soient condamnés par des juges soupçonnés d'avoir été instrumentalisés pour des règlements de comptes.

    Les forces de l'ordre sont régulièrement accusées de faire pression sur des entrepreneurs, en s'appuyant sur des textes législatifs aux contours flous. Certaines personnes seraient par ailleurs toujours derrière les barreaux pour des faits qui ne sont plus passibles de peines de prison, en vertu de changements dans la loi.

    Selon le délégué du Kremlin pour les droits des entrepreneurs, Boris Titov, 13 500 personnes sont actuellement en prison pour des motifs qui pourraient tomber sous le coup de l’amnistie. Reste à savoir comment la mesure sera appliquée.

    Elle ne concernera en tout cas que les personnes condamnées pour la première fois, ce qui exclut l’ex-patron de Ioukos, Mikhail Khodorkovski, en prison depuis 2003 pour fraude fiscale à grande échelle et vol de pétrole.

    En cas de condamnation à Kirov, où il est actuellement jugé pour détournement, le candidat à la mairie de Moscou Alexei Navalny n’aura pas plus de chances de profiter de la mesure, l’article du code pénal invoqué dans son cas, ayant été exclu de la loi d’amnistie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.