GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Europe

    Irlande du Nord: deuxième nuit de violences à Belfast après une marche protestante

    media Une trentaine de policiers a été blessée à Belfast lors de heurts avec de jeunes militants loyalistes. REUTERS/Cathal McNaughton

    En Irlande du Nord, une deuxième nuit d’émeutes et de violences a opposé de jeunes militants protestants loyalistes à la police hier soir, samedi 13 juillet. Dans la nuit de vendredi à samedi, plus de 30 policiers et un député avaient été blessés. Les violences ont éclaté lorsque les autorités ont interdit à la traditionnelle marche protestante de l’ordre d’Orange l’accès d’un quartier catholique hostile. Chaque année, le 12 juillet, ce défilé commémore la victoire de Guillaume d'Orange sur les catholiques lors de la bataille de la Boyne en 1690.

    Avec notre correspondant à Belfast, Hervé Amoric

    Les jeunes militants loyalistes, fidèles à la couronne britannique ont estimé que leur identité était bafouée parce qu’un défilé de l’ordre d’Orange commémorant une victoire protestante vieille de trois siècles a été interdit d’accès dans un quartier catholique. Ils ont alors bombardé la police de cocktails Molotov, de briques et de bouteilles pour une deuxième nuit consécutive à l’entrée du fief catholique d’Ardoyne. Les canons à eau ont momentanément rafraîchi les esprits, mais la colère des émeutiers n'est pas redescendue pour autant.

    Les années précédentes, la marche protestante avait été autorisée à passer sur cet itinéraire controversé et les jeunes catholiques avaient pris la police pour cible. Depuis près de 20 ans de processus de paix, cette intersection entre deux territoires hostiles s’embrase chaque année en juillet. Dans les quartiers populaires de Belfast, protestants et catholiques attachent beaucoup plus d’importance aux symboles culturels qu’aux efforts de réconciliation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.