GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    Europe

    Grèce : haro sur la réforme de la fonction publique

    media Une manifestation anti-austérité devant le Parlement grec à Athènes, le 16 juillet 2013. REUTERS/John Kolesidis

    Administrations fermées, transports au ralenti: c'est jour de grève générale, ce mardi 16 juillet, en Grèce. Un mouvement à l'appel des principales centrales syndicales contre le plan de restructuration de la fonction publique. Cette réforme sera soumise au vote des parlementaires grecs demain mercredi. Elle conditionne le versement d'une partie des 6,8 milliards d'euros promis à la Grèce par ses bailleurs de fonds la semaine dernière.

     

    Le projet de loi - une centaine d'articles - fixe le cadre de cette réforme. Il prévoit le départ et le redéploiement d'une partie des 700 000 fonctionnaires que compte le pays, avec, dès cette année la suppression de 4 000 emplois publics et, d'ici fin 2014, la mutation de plus de 12 000 agents municipaux.

    Le gouvernement touche l'un des points au cœur de la crise économique grecque : la fonction publique. Soit 2 salariés sur 10 en Grèce qui travaillent pour l'Etat. Ce dernier est devenu, au fil des ans, un refuge. « Première chose : l'Etat, la fonction publique, l'administration en général étaient surdimensionnés, analyse Georges Prevelakis, professeur de géopolitique à l'université Paris 1. Ensuite pendant des années, l'Etat  a géré cette manne qui venait de l'étranger, de l'Europe, sous forme d'aide, de subventions, puis de dettes et a distribué cette rente sous la forme de postes dans la fonction publique. »

    Et le professeur d'ajouter : « L'Etat est devenu l'instrument d'une forme de politique sociale détournée. L'économie réelle souffre aujourd'hui parce qu'elle doit supporter le poids d'une administration à la fois très lourde, très dispendieuse et très inefficace. Ces dernières années, la politique de rigueur a touché essentiellement le secteur privé, il n'y a pas eu de véritable restructuration de la fonction publique, il faut le faire aujourd'hui même si cela sera douloureux. »

    Depuis le début de la crise économique en Grèce, il y a trois ans, les fonctionnaires ont été relativement épargnés. Mises à part les baisses de salaires et de pensions, globalement, la masse salariale et le nombre de fonctionnaires n'ont presque pas évolué.  « La masse salariale versée par l'Etat grec a baissé d'un point seulement depuis 2010, observe Sylvain Broyer, économiste chez Natixis. Elle représente 12 % du produit intérieur brut. Et il n'y a aucune tendance à la diminution, alors qu'au Portugal par exemple, le gouvernement a fait baisser la masse salariale versée de plus de 2,5 points de PIB en trois ans. Et pour ce qui est des dépenses publiques, elles continuent d'augmenter ! »

    Suppression de la police municipale

    Les premiers concernés par cette réforme sont des employés de l'éducation nationale, mais aussi les 3 500 agents de la police municipale. Le gouvernement a prévu de les fondre dans la police nationale. Une mobilité aux allures de licenciement. Pour Georges Dassis, le président du groupe des travailleurs du comité économique et social européen, « le gouvernement a pris la décision de transférer ces agents qui s'occupent d'ordinaire de surveiller la voie publique, de mettre des contraventions, de les fondre dans la police nationale. De là, ils seront affectés à différents postes dit le ministre. Mais tous n'ont apparemment aucune garantie de pouvoir conserver leur emploi. Vu la crise et vu le chômage en Grèce [26,8 % de la population active, ndlr], dans le secteur privé, leur inquiétude est tout à fait compréhensible ».

    Coupes dans la fonction publique

    Les mairies resteront fermées jusqu'à mercredi soir, et les maires de tout le pays ont menacé la semaine dernière de démissionner pour protester contre cette réforme. Cette grève touche aussi les écoles où les gardiens seront licenciés.

    Dégraisser et réformer la fonction publique en Grèce est une exigence européenne, puisque la troïka conditionne le versement d'une nouvelle tranche d'aide à la mise en application de ce plan de restructuration. C'est aussi un impératif aujourd'hui, et selon Georges Prevelakis, de cette crise économique naîtra un changement des mentalités.

    « C'est la partie la plus difficile des réformes. L'administration constitue l'instrument pour réformer l'administration. Pour mener une politique juste, équilibrée, on a besoin d'un instrument qui fonctionne, or justement, nous sommes en train de réformer cet instrument. Donc vous voyez, c'est une situation extrêmement difficile. Il y a beaucoup de souffrance à cause de la crise, mais il y a un aspect positif à cette souffrance : les gens commencent à prendre conscience des réalités, les mentalités en effet sont en train de bouger, ce sera long, mais oui, les mentalités sont en train de changer. C’est une réforme qui fera école. »

    Le projet de loi sera donc soumis au vote des parlementaires ce mercredi 17 juillet. Il inclut aussi un remaniement de la fiscalité et une réforme de l'assureur national de la santé publique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.