GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Condamnation de Navalny en Russie: «La communauté internationale doit réagir»

    media L'opposant russe Alexeï Navalny. REUTERS/Sergei Karpukhin

    En Russie, l'un des principaux opposants au président Poutine, Alexeï Navalny, a été condamné jeudi 18 juillet à cinq ans de prison, officiellement pour détournement de fonds. Il n’est pas le premier à dénoncer la corruption dans le pays. Pourtant, sa popularité bat des records. Explications d’Alexis Prokopiev, porte-parole de Russie-Libertés.

    RFI : Diriez-vous, comme l’affirme Navalny, que c’est d’abord un procès politique, une forme de vengeance de la part du Kremlin ?

    Alexis Prokopiev : Bien évidemment, il s’agit d’un procès politique et il s’agit d’une condamnation politique qui arrive avec un procès qui était totalement inéquitable. Amnesty International indique d’ailleurs que la culpabilité de Navalny n’a jamais été prouvée lors de ce procès. On a pu constater que certains témoins de la défense ont été écartés. Mais au-delà de ça, il faut bien sûr avoir une lecture absolument politique de ce procès et de cette condamnation. Alexeï Navalny est un opposant important à Vladimir Poutine. Alexeï Navalny était candidat aux élections municipales à la mairie de Moscou, il était également candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2018. Cette condamnation montre clairement que le pouvoir de Vladimir Poutine a peur d’Alexeï Navalny, qu’il essaye de le mettre en prison pour qu’il ne puisse pas se présenter aux élections.

    Mais Navalny est-il à ce point gênant ? Lorsqu’on regarde les sondages à quelques semaines des municipales de Moscou, pour lesquelles Navalny était candidat, les enquêtes d’opinion ne le créditaient que d’à peine 10% des suffrages ? Es-ce que ça suffit à inquiéter le Kremlin ?

    On peut souvent s’interroger sur les enquêtes d’opinions qui sont faites en Russie. On sait que, parfois, il y a de la manipulation autour de ces enquêtes. Ce qu’on remarque, c’est que la cote de popularité de Navalny dans ces mêmes sondages n’a cessé d’augmenter. Elle a augmenté d’à peu près 4 ou 5% par semaine. On pouvait ainsi imaginer que dans un mois et demi, lors des élections municipales, il arriverait au même niveau que l’actuel maire de Moscou, le maire par intérim.

    Parmi les leaders de l’opposition, parmi les opposants, Navalny est, de loin, le plus populaire, c’est celui qui ressort le plus. Mais, surtout, au-delà de ça, ce n’est pas le premier opposant à Vladimir Poutine - ni sans doute malheureusement le dernier - qui se retrouve derrière les barreaux. On a vu plusieurs procès politiques se dérouler, on a vu plusieurs militants, notamment ces fameux prisonniers du 6-Mai, ces personnes qui sont sorties manifester pacifiquement le 6 mai 2012 suite à la réélection de Vladimir Poutine. On voit malheureusement que le pouvoir politique russe utilise la justice comme une arme, comme un outil politique pour écarter toute opposition possible et surtout les oppositions gênantes comme Alexeï Navalny.

    Navalny n’est pas le premier à dénoncer le système, l’oligarchie, la corruption. D’autres l’ont fait avant lui : des journalistes, d’autres opposants politiques aussi. Pourquoi son cas retient-il aujourd’hui autant d’attention ?

    Parce qu’il est assez symbolique. Navalny est un avocat, son principal combat est un combat contre la corruption. Il est devenu célèbre puisqu’il a inventé, notamment sur internet, l’expression « escrocs et voleurs » en qualifiant le parti au pouvoir actuellement, c'est-à-dire le parti Russie unie, le parti de Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev. Donc, Navalny est sans doute aujourd’hui l’opposant le plus célèbre à Vladimir Poutine. Mais aussi, tous les experts soulignent son efficacité. Sa campagne municipale, qu’il vient d’arrêter aujourd’hui, à Moscou, est un chef-d’œuvre de communication politique mais aussi de relation avec les gens. C'est-à-dire que ces milliers de bénévoles qui n’ont cessé de venir aider dans son QG de campagne sont allés à la rencontre de milliers de Moscovites pour essayer de les convaincre, et c’est aussi sans doute ce qui explique cette augmentation rapide dans les sondages et dans les cotes de popularité, qui a été constaté ces deux dernières semaines.

    L’acharnement contre ce militant anti-corruption, contre cet opposant politique, cet avocat, est vraiment très symbolique parce que, pour beaucoup de Russes, la corruption aujourd’hui constitue le fléau numéro 1 contre lequel il faut se battre. D’ailleurs, le pouvoir a fait croire au citoyen qu’il combattait la corruption, notamment l’ex-ministre de la Défense, Serdioukov, a été limogé. Mais ce que l’on peut voir, c’est que Serdioukov n’a aucun problème, il peut se promener librement dans la rue, il n’est pas enfermé et aucune personne dans cette affaire de corruption au sein du ministère de la Défense n’a été enfermée, alors que Alexeï Navalny a aujourd’hui été menotté et conduit dans une cellule. Malgré l’appel, il sera sans doute emprisonné pour cinq ans.

    Il y a quelques semaines, on avait vu les chancelleries occidentales se mobiliser pour les Pussy Riot, ces jeunes chanteuses qui avaient été emprisonnées, en tout cas pour certaines d’entre elles, pour avoir critiqué Vladimir Poutine. Pensez-vous qu’on atteindra, autour de Navalny, ce même niveau de mobilisation ?

    Il est extrêmement important que l’opinion internationale et les dirigeants, notamment la France bien sûr, mais l’Union européenne aussi, qui a d’ailleurs déjà réagi, se mobilisent sur ce cas très précis. Nous avons envoyé une pétition, toujours en ligne sur Change.org, à la haute secrétaire aux droits de l’homme des Nations unies. Si Navalny est mis en prison et si le pouvoir russe l'empêche aujourd’hui de participer à des élections, cela montre que le pouvoir russe verrouille toute possibilité d’alternance démocratique en Russie et toute possibilité de changement. Une chape de plomb terrible s’abat sur la société russe, et bien évidemment, la communauté internationale doit réagir immédiatement. C’est ce que nous l'appelons à faire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.