GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: lancement d’une campagne d’affichage pour retrouver les derniers criminels de guerre nazis

    media Extrait de l'affiche de la campagne «Last chance» lancée par le centre Simon Wiesenthal. Simon Wiesenthal center

    Le centre Simon Wiesenthal a lancé ce mardi 23 juillet une initiative baptisée « Opération de la dernière chance » dans trois grandes villes allemandes. L’organisation non gouvernementale, spécialisée dans la recherche d’anciens criminels de guerre nazis à travers le monde, appelle les Allemands à lui fournir des informations sur des personnes encore vivantes susceptibles d’être poursuivies.

    De notre correspondant à Berlin

    « Il est tard, mais pas trop tard ». Ce message figure depuis ce mardi 23 juillet sur deux mille affiches à Berlin, Cologne et Hambourg. On y voit une photo de la sinistre entrée du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

    Baptisée « Opération de la dernière chance », la campagne poursuit : « Des millions d’innocents ont été tués par des criminels de guerre nazis. Quelques-uns sont encore libres et en vie. Aidez-nous à les faire comparaître devant la justice ». Les Allemands sont donc appelés à livrer des informations. Des récompenses pouvant aller jusqu’à 25 000 euros sont prévues.

    La campagne d’affichage a été permise grâce au soutien d’une entreprise allemande qui a mis des espaces à disposition. Le directeur du centre Simon Wiesenthal, l’historien israélien Efraim Zuroff, regrette toutefois que les appels lancés par son organisation à de nombreuses sociétés n’aient débouché que sur quelques réponses positives. Ce chercheur de nazis reconnu admet toutefois les efforts importants faits par l’Allemagne dans ce domaine. « C’est parce que les autorités sont actives dans la recherche des anciens nazis que cette campagne fait sens ».

    Efraim Zuroff se montre en revanche beaucoup plus critique à l’égard d’autres pays européens, notamment ceux de l’ancien bloc communiste. Pour lui, par exemple, une telle campagne en Ukraine serait « sans espoir ». Efraim Zuroff remarque, de manière ironique, que l’affiche de sa campagne figure depuis ce mardi devant l’ambassade d’Autriche à Berlin. Et l’historien de regretter que « depuis trente ans, aucune poursuite contre d’anciens nazis n’ait abouti dans ce pays ».

    Si l’Allemagne avait choisi après les procès de Nuremberg après la guerre, imposés par les Américains, d’oublier le passé, un travail intensif sur l’histoire nazie du pays a eu lieu depuis les années 1960. Cent mille personnes y ont été accusées de crimes de guerre. Treize mille ont été jugées et la moitié condamnées, selon l’office allemand chargé d’élucider les crimes nazis.

    Depuis le procès contre l’ancien garde du camp de Sobibor, John Demjanjuk, il y a deux ans à Munich, la jurisprudence a permis de relancer les procédures contre les derniers criminels aujourd’hui très âgés. La seule présence dans un camp de la mort suffit pour être condamné. Il n’est plus nécessaire de rechercher des preuves matérielles ou des témoignages prouvant la culpabilité directe des accusés.

    Efraim Zuroff estime que quelques dizaines de criminels de guerre nazis sont encore vivants en Allemagne. Il est persuadé que sa campagne, qui durera deux semaines, débouchera sur de nouveaux procès : « Le temps ne diminue pas la culpabilité des assassins. Le grand âge ne doit pas constituer une protection pour ces personnes. Les victimes sont en droit d’exiger que leurs bourreaux soient poursuivis. Ces procès sont également importants pour lutter contre le négationnisme et constituent un message fort ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.