GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Russie: l'opposant Alexeï Navalny brièvement interpellé après un meeting de campagne

    media Le candidat Alexeï Navalny en campagne pour la mairie de Moscou, le 30 juillet 2013. REUTERS/Sergei Karpukhin

    Le candidat à la mairie de Moscou et surtout l'un des plus virulents opposants à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a été emmené par la police hier, dimanche 25 août, à Moscou après avoir animé un meeting de campagne. Il a été relâché plus tard dans la soirée.

    Avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

    C’est sur la grande allée menant au parc Sokolniki, à Moscou, qu’Alexeï Navalny avait organisé un grand rassemblement de campagne hier, dimanche. Celui qui se présente comme le candidat du changement s’est exprimé pendant près d’une heure face à un auditoire très réceptif.

    Seulement, à peine avait-il terminé son discours que des policiers l’attendaient derrière la scène. Alexeï Navalny, sans manifester de résistance, a été conduit jusqu’à un véhicule de police, quittant ainsi les lieux sous les flashs des appareils photo. Sur place, la scène laisse perplexe : le meeting avait pourtant été autorisé par les pouvoirs publics. Un photographe de l’équipe de campagne avoue son incompréhension mais ne se montre pas étonné. « C’est la Russie ! », avance-t-il en guise d’explication.

    « Convié à une discussion au poste de police »

    Une demi-heure plus tard, la police municipale annonçait que Navalny avait été relâché. « Un des candidats à la mairie de Moscou a été convié à une discussion au poste de police sur les violations de la législation en matière de manifestation de masse », a expliqué un porte-parole.

    Dans l’attente de son procès en appel, Navalny n’a pas renoncé à briguer la mairie de Moscou. Le 8 septembre, il défiera donc le maire sortant, Sergueï Sobianine, qui reste lui grand favori dans les enquêtes d’opinion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.