GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
    • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
    • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
    • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement
    • Khashoggi: le Sénat américain juge le prince héritier saoudien «responsable du meurtre»
    • Attentat de Strasbourg: Chérif Chekatt a été abattu par la police dans un quartier de la ville
    • France: le marché de Noël de Strasbourg rouvrira vendredi (Castaner)
    • Yémen: l'Iran salue les avancées «prometteuses» des consultations de paix
    Europe

    Grèce : le Chinois Cosco étend son emprise sur le port du Pirée

    media

    Le géant chinois du fret maritime Cosco étend son emprise sur le Port du Pirée, le principal port grec d'Athènes. La Grèce en difficulté financière mène cahin-caha un programme de privatisations pour accélérer son désendettement,

    Au Pirée, l'armateur chinois Cosco a obtenu en 2008 la concession pour 35 ans de deux terminaux de conteneurs, ce qui constitue pour lui une porte d'entrée commode en Europe. Cosco augmente aujourd'hui ses investissements en construisant un nouveau terminal et en rénovant les terminaux existants pour 230 millions d'euros, ce qui devrait, au passage, créer 400 emplois.

    On s'achemine donc vers la privatisation totale du port du Pirée, un mouvement largement encouragé par les créanciers de la Grèce. La Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Front monétaire international, FMI ont imposé, en contrepartie de leur aide de 240 milliards d'euros, un programme de privatisations qui a pris beaucoup de retard.

    Au départ, la Grèce devait céder au secteur privé pour 50 milliards d'euros d'ici 2016, un projet revu à la baisse à 15 milliards, mais qui n'a encore été réalisé qu'à hauteur de 5 milliards d'euros. C'est un signe du manque d'entrain de la Grèce à appliquer ce plan dans un climat de d'austérité généralisée et de mécontentement social.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.