GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Mairie de Moscou: une élection-test pour Alexeï Navalny et l'opposition

    media L'opposant russe Alexeï Navalny et son épouse Yulia lors d'un meeting, le 6 septembre 2013 à Moscou. REUTERS/Tatyana Makeyeva

    Six candidats sont en lice, mais le scrutin est surtout marqué par l'affrontement entre le maire sortant, Sergueï Sobianine, soutenu par le Kremlin, et l'opposant numéro un à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny. Une élection dont les enjeux dépassent largement le cadre municipal, et qui sera particulièrement observée par le Kremlin.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Si Moscou avait été la Russie, un seul tour n’aurait pas suffi à Vladimir Poutine pour se faire élire lors de la dernière présidentielle. Le chef de l’Etat n’avait décroché que 47% des voix dans la capitale. Un second tour, c’est ce qu’espère obtenir aujourd'hui son plus farouche opposant, Alexeï Navalny. Le charismatique avocat, qui a pris la tête de la contestation depuis les manifestations massives de l’hiver 2011-2012, a mené une campagne très active depuis qu’il a été libéré contre toute attente cet été, au lendemain de sa condamnation à cinq ans de prison pour détournement de fonds.

    ► A (RE)ECOUTER : - Alexeï Navalny en campagne pour la mairie de Moscou

    L’opposant, entouré de centaines de jeunes volontaires, a mené une campagne à laquelle les Russes n’étaient plus habitués. Le score qu’il réalisera aujourd’hui sera un indicateur de l’état de l’opposition, qui marquait quelques signes d’essoufflement ces derniers temps.

    Face à lui, le maire sortant est donné largement en tête. Sergueï Sobianine, qui a mené une campagne plus terne, a aussi multiplié les initiatives pour séduire les Moscovites, créant par exemple des zones piétonnes ou lançant une grande rénovation du centre-ville. Cette élection doit permettre à ce bureaucrate, proche de Vladimir Poutine et nommé par le Kremlin, il y a trois ans, d’asseoir sa légitimité. Des plans que l'opposant Navalny, qui a acquis une stature politique au cours de ces quelques semaines de campagne, espère aujourd'hui contrecarrer.

    ► A (RE)ECOUTER : - L'immigration, thème phare de la campagne des municipales à Moscou

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.