GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    La cigarette électronique peut-elle aider à s'arrêter de fumer?

    media D'après une étude néo-zélandaise, la cigarette électronique aurait des vertus pour arrêter de fumer. Bruce Bennett/Getty Images/AFP

    La première étude scientifique menée par l'université d'Auckland sur les effets de la cigarette électronique semble montrer qu'elle aide mieux que le patch à la nicotine pour arrêter de fumer. Ces résultats tranchent avec une récente étude de 60 millions de consommateurs qui indiquait la présence de molécules cancérigènes dans la vapeur de ces cigarettes électroniques.

    L'étude néo-zélandaise était très attendue. Et elle a de quoi brouiller les cartes. Accusée d'être toxique par ses détracteurs, la cigarette électronique aurait, en réalité, des vertus pour arrêter de fumer. Plus de 650 fumeurs ont participé à cette étude menée par l'université d'Auckland, et, à l'arrivée, la cigarette électronique fait mieux que les patchs à la nicotine pour réduire la consommation de tabac.

    Sur une période de six mois, 57% des utilisateurs ont divisé leur consommation par deux alors qu'ils sont seulement 41% avec un patch. Autre avantage, la cigarette électronique serait un subsitut beaucoup plus attractif pour les fumeurs et surtout utilisée de façon plus suivie.

    Conclusions positives ?

    Pour le pneumologue Bertrand Dautzenberg c'est un bon produit pour les fumeurs qui souhaitent arrêter. Ces conclusions positives viennent s'ajouter à d'autres études prouvant par exemple l'absence d'augmentation du taux de monoxyde de carbone dans le sang.

    Des résultats qui tranchent avec la récente étude de 60 millions de consommateurs : celle-ci montrait pour sa part la présence de molécules cancérigènes dans la vapeur des cigarettes électroniques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.