GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Elections à Moscou: les partisans de Navalny dans la rue

    media Les manifestants réclament «un second tour». Moscou, le 9 septembre 2013. REUTERS/Maxim Shemetov

    Plus de 9 000 personnes ont manifesté ce lundi 9 septembre pour dénoncer le résultat de la municipale dans la capitale russe. Le scrutin a été remporté dès le premier tour par le sortant, Sergueï Sobianine, qui était soutenu par le pouvoir. Alexeï Navalny, l’un des opposants les plus connus à Vladimir Poutine, a obtenu le meilleur score jamais enregistré pour un candidat de l’opposition à Moscou. Il dénonce des fraudes sur des dizaines de milliers de bulletins et réclame un nouveau décompte des voix.
     

    L’opposition dénonce surtout des falsifications possibles dans le cadre du système de vote à domicile. Comme il s’agit pour la plupart des cas de personnes âgées, malades ou handicapées, votant en l'absence de mesures de contrôle prévues pour les bureaux de vote, l’opposition estime qu’il était facile pour le pouvoir de les influencer. Or, selon les chiffres officiels, 104 000 Moscovites ont voté à domicile.

    L’opposition a également de sérieux doutes sur le vote dans les casernes et dans certains bureaux de vote. Vu que le score du candidat du Kremlin ne dépasse les 50 % que d’un seul point, une accumulation de telles fraudes pourrait être à la base de sa victoire au premier tour. C’est pourquoi Alexeï Navalny a appelé à manifester, et surtout à l’organisation d’un second tour. Ceci dit, même s’il ne l’obtient pas, son résultat officiel est déjà un bel exploit. Aucun candidat de l’opposition avant lui n’a obtenu un score du rang d’un tiers des voix exprimées à Moscou.

    Le début de vrais changements

    On serait bien sûr tenté d’annoncer un début de changements sur la scène politique russe, mais il ne faut pas oublier que Vladimir Poutine a réussi à verrouiller et aseptiser la vie politique en Russie, à tel point que tout frémissement témoignant d’un soutien de la population à l’opposition suscite tout de suite des espoirs parfois disproportionnés.

    Mais, cette fois, il ne s’agit apparemment pas d’un simple frémissement. Si, malgré toutes les intimidations et manipulations de l’appareil du pouvoir poutinien, environ un tiers de l’électorat russe dans plusieurs grandes villes, dont la capitale, ose se prononcer pour l’opposition. Cela veut dire que les tentatives de Poutine d’éliminer l’opposition de la scène politique s’avèrent inefficaces. Ce qui devrait normalement appeler des changements dans la politique du Kremlin.

    Il s’agit cependant d’un raisonnement froid et rationnel, alors que la vie politique russe ne se plie pas toujours aux règles pleinement rationnelles. Des facteurs comme la symbolique de l’Etat fort, comme la position centrale du chef de l’Etat, et comme les traditions de l’autoritarisme, voire du culte de la personnalité, jouent un grand rôle dans la stratégie des gouvernants.

    Quel avenir politique pour Navalny ?

    Moscou mène une politique de répression et d’intimidation par rapport à l’opposition. Alexeï Navalny a, certes, obtenu un bon score à Moscou, mais il reste sous le coup d’une condamnation à cinq ans de prison. Malgré son succès électoral, son avenir politique semble donc pour le moins incertain.

    La situation de Navalny paraît assez peu confortable, mais celle du clan Poutine l’est pour le moment encore moins. L’intention initiale du procès pour malversations contre Navalny était de toute évidence de bloquer sa participation aux municipales. Mais la ficelle était tellement grosse que la manœuvre a suscité de vrais remous dans l’opinion publique russe et une indignation à l’étranger. Le Kremlin a fait un pas en arrière et a décidé de laisser Navalny concourir, jugeant que celui-ci n’était de toute façon pas assez fort pour menacer réellement le candidat officiel.

    En principe, l’équipe de Poutine n’a pas eu tort. Si rien ne change, Sergueï Sobianine sera reconnu gagnant au premier tour. Cependant, le score de Navalny est si élevé qu’il serait très risqué pour le pouvoir de se mettre à dos les Moscovites, qui ont déjà prouvé par le passé qu’ils étaient capables de descendre massivement dans la rue quand le Kremlin dépassait certaines limites. Or, mettre Navalny en prison pour cinq ans en se fondant sur des accusations manifestement fantaisistes, alors qu’un tiers de Moscovites vient de lui exprimer leur soutien serait certainement ressenti comme une grossière provocation, aux conséquences imprévisibles. C’est donc avec autant plus d’intérêt que tous les observateurs politiques attendent le jugement d’Alexeï Navalny en appel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.