GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La cigarette électronique devant le Parlement européen

    media Lundi 7 octobre, quelques centaines d'usagers de la cigarette électronique ou représentant des fabricants ont manifesté devant le Parlement européen. Getty Images / Martina Paraninfi

    Faut-il considérer la cigarette électronique comme un médicament ? Les députés européens doivent voter, ce mardi 8 octobre, un texte imposant à l'e-cigarette des contraintes plus strictes. Médecins et « vapoteurs » demandent que l'Europe n'en fasse pas un usage pharmaceutique : dix médecins ont donc lancé un appel militant contre une réglementation européenne qui ferait de la cigarette électronique un médicament, la rendant beaucoup moins accessible aux fumeurs.

    On la trouve aujourd'hui partout mais si les députés européens décident de la classer comme médicament, la cigarette électronique pourrait être, in fine, uniquement délivrée en pharmacie. Une hérésie pour les « vapoteurs » - ils sont plus d'un million en France - qui ont trouvé des alliés inattendus : des tabacologues, des pneumologues, cardiologues ou cancerologues qui, comme eux, pensent qu'une telle décision serait un frein dans la lutte contre le tabagisme.

    700 000 Européens meurent du tabac chaque année, alors pour ces professionnels de santé, tout ce qui est fait pour éloigner du tabac est bon pour la santé publique. Et selon eux, la cigarette électronique peut être, en effet, un produit de transition pour arrêter de fumer. Les associations de « vapoteurs », elles, sont tout aussi catégoriques : si l'e-cigarette devient un médicament, ce sera plus simple d'acheter des cigarettes au bureau de tabac.

    Qui dit aussi médicament, dit autorisation de mise sur le marché. Une procédure longue et coûteuse qui suppose des études pour chaque produit, pour chaque arôme. De son côté, la Commission européenne persiste et signe : la cigarette électronique doit être considérée comme un subsitut nicotinique pour l'arrêt du tabac et avoir le statut de médicament au même titre que les patchs et pastilles.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.