Viva Verdi ! Viva l’Italia ! - Europe - RFI

 

  1. 10:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  2. 10:30 TU Journal
  3. 10:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  4. 11:00 TU Journal
  5. 11:10 TU Sessions d'information
  6. 11:30 TU Journal
  7. 11:33 TU Sessions d'information
  8. 11:40 TU Orient hebdo
  9. 12:00 TU Journal
  10. 12:10 TU LA DANSE DES MOTS 1
  11. 12:30 TU Journal
  12. 12:33 TU L'épopée des musiques noires
  13. 13:00 TU Journal
  14. 13:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  15. 13:30 TU Journal
  16. 13:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Si loin si proche
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Si loin si proche
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  25. 16:00 TU Journal
  1. 10:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  2. 10:30 TU Journal
  3. 10:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  4. 11:00 TU Journal
  5. 11:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  6. 11:30 TU Journal
  7. 11:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  8. 12:00 TU Journal
  9. 12:10 TU Afrique presse
  10. 12:30 TU Sessions d'information
  11. 13:00 TU Journal
  12. 13:10 TU La marche du monde
  13. 13:30 TU Journal
  14. 13:33 TU La marche du monde
  15. 14:00 TU Journal
  16. 14:10 TU Atelier des médias
  17. 14:30 TU Journal
  18. 14:33 TU Atelier des médias
  19. 15:00 TU Journal
  20. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  21. 15:30 TU Journal
  22. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  23. 16:00 TU Journal
  24. 16:10 TU Si loin si proche
  25. 16:30 TU Journal
fermer

Europe

Culture Italie Musiques

Viva Verdi ! Viva l’Italia !

media Giuseppe Verdi.

Né le 10 octobre 1813 à Busseto, village situé à 40 km de Parme, en Émilie-Romagne, Giuseppe Verdi aurait donc eu 200 ans ce 10 octobre. Un bicentenaire fêté dans le monde entier et en particulier en Italie, où le compositeur reste toujours bien vivant dans le cœur des Italiens. Pour eux, Giuseppe Verdi n’est pas seulement un génie de l’opéra populaire mais aussi un des pères de la patrie.

Plus de 2 000 villes, du nord au sud de la péninsule, ont rendu hommage au célèbre compositeur en projetant sur les façades de palais, ou sur les monuments, une très belle installation vidéo. Sur des images d’archives de la Rai, la télévision publique, cette installation offre 27 parcours sonores du répertoire du génie de la musique lyrique. De son premier opéra Oberto, Conte de San Bonifacio, à sa dernière œuvre Falstaff, en passant par Rigoletto, LaTraviata ou encore son magnifique Requiem.

Cette installation vidéo a été réalisée par le laboratoire audiovisuel de la Fondation pour les sciences religieuses Jean XIII à Bologne qui l’a envoyée à toutes les municipalités pour saluer « l’humanité, la spiritualité de la musique de Verdi ». C’est une initiative qui lui aurait certainement plu car Verdi voulait - et savait - parler avec sa musique à tout le monde.

Verdi ou la fierté italienne en musique

Giuseppe Verdi demeure très populaire, il incarne encore la force et l’unité de l’Italie. On peut d’ailleurs rappeler ce qu’il s’est passé en mai 2011 à l’Opéra de Rome. A l’époque, Silvio Berlusconi était encore président du Conseil et un de ses ministres, Giulio Tremonti, avait déclaré, pour justifier les coupes drastiques dans la culture : « On ne mange pas avec la culture ».

Choqué, le maestro Riccardo Muti avait alors saisi l’occasion d’une représentation de Nabucco, opéra symbole du Risorgimento, pour prononcer un discours très dur contre la politique culturelle. Et là, tout le public se leva pour entonner avec le chœur, le célèbre Va Pensiero, le chant des esclaves juifs sous le joug de Babylone, devenu au 19e siècle l’hymne de l’Italie sous occupation de l’Autriche. Le Va Pensiero est toujours un symbole de liberté, de refus de soumission !

Parme au cœur des hommages sur Verdi

En ce moment, dans des villes comme Rome, tous les kiosques à journaux débordent de DVD, de CD, de suppléments magazine, consacrés à Verdi et à sa musique, véritable palette de sentiments, de la douleur à la passion en passant par le courage et l’honnêteté. Verdi chantre de l’unité italienne mais aussi symbole de générosité ! Tous ces produits se vendent très bien parce qu’ils ne sont pas chers, donc plus accessibles qu’une place à l’opéra.

Mais pour ceux qui peuvent se le permettre, il ne faudra pas manquer La Traviata qui va inaugurer, le 7 décembre, la saison de la Scala de Milan, sous la direction de Daniele Gatti. Ou encore Ernani qui ouvrira la saison lyrique du théâtre de l’Opéra de Rome le 27 novembre, et qui sera dirigée par Riccardo Muti. On pourrait citer bien d’autres évènements qui célèbrent l’un des artistes les plus influents du 19e siècle, notamment à Parme ou entre opéras concerts et expositions et conférences, les passionnés de Verdi seront aux anges !

→ Voir le webdoc sur Rigoletto fait par le festival d'Aix en Provence

→ Le site de la province de Parme, Buon compleano, Maestro !

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.