GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: une proposition de loi pour éviter un nouveau drame de Lampedusa

    media

    A Rome, Giusi Nicolini, maire de Lampedusa et Luigi Manconi, président de la commission du Sénat pour les droits de l’homme, ont présenté au gouvernement une proposition de loi sur la question des migrants au vu du prochain Conseil européen. Le drame de Lampedusa pourrait donc avoir des conséquences législatives. Pour rappel, début octobre, un bateau de migrants a fait naufrage près des côtes italiennes, entraînant la mort de plus de 300 personnes.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    L’idée de cette proposition de loi est de convaincre les partenaires de l’Italie de la nécessité d’affronter, sans perdre de temps, la question des migrants qui fuient des situations de guerre, de famine, de persécution religieuse ou ethnique. Comment ? En étudiant avant tout tous les moyens possibles pour permettre aux réfugiés demandeurs d’asile d’exercer leurs droits, avant de monter sur les bateaux de la mort.

    Le mois d'octobre a en effet été particulièrement meurtrier pour ces migrants. Huit jours après un dramatique naufrage ayant entraîné la mort de 339 personnes au dernier bilan, un second naufrage coûtait lui la vie à plus d'une trentaine de personnes.

    Une protection humanitaire temporaire dans les pays de départ

    « Chaque corps que je réceptionne confirme que la Méditerranée est un cimetière. Toute alternative au refoulement des immigrants peut être utile. Une protection humanitaire temporaire serait la mesure la plus simple. Il faut la prendre immédiatement », indique Luigi Maconi, président de la Commission du Sénat pour les droits de l’homme.

    Selon lui, l’Union européenne dispose de moyens suffisants pour permettre la création en collaboration avec des associations humanitaires, de centres d’accueil pour les demandes de protection humanitaire, dans les pays de départ ou de passage, comme ceux du Maghreb ou encore l’Egypte et le Liban.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.