GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des milliers de nationalistes russes dans les rues de Moscou

    media Quelque 10 000 nationalistes ont défilé lundi matin 4 novembre, à Moscou. RFI/Muriel Pomponne

    Tout ce que la Russie compte de nationalistes et d'extrémistes conservateurs s'est donné rendez-vous ce lundi 4 novembre dans les rues de Moscou à l'occasion de la Journée de l'Unité du peuple. Cette marche a été instituée par Vladimir Poutine pour célébrer une bataille vieille de plus de quatre siècles.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    « Gloire à la Russie, gloire aux Slaves ! » : le ton est donné. Quelque 10 000 nationalistes ont défilé ce matin sur un périmètre très délimité, encadrés de forces de l'ordre et survolés par un hélicoptère. Les drapeaux noir, jaune et blanc aux couleurs de la Russie impériale, et désormais récupérés par les nationalistes, y étaient très nombreux. Mais dans ce bric-à-brac identitaire se côtoyaient aussi des écologistes nationalistes, des orthodoxes, des nationalistes de gauche, demandant que l'on pende les bourgeois et que l'on redistribue les propriétés, des cosaques en costume, des adeptes d'un colonel russe qui a autrefois pacifié la Tchétchénie.

    Car s'il y a un point commun entre tous ces manifestants, c'est bien la haine du Caucasien. « Aujourd'hui la mosquée, demain le jihad », disait l'un des slogans. Des manifestants en majorité jeunes, voire très jeunes, fiers de se retrouver entre Russes, mais aussi quelques familles et des nostalgiques de l'époque où il n'y avait pas de chômage en Russie. Quelques slogans nazis ont vite été réprimés, mais on a quand même entendu « Mort aux Caucasiens ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.