GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Journée de manifestation contre l'austérité au Portugal

    media Manifestation au Portugal contre les mesures d'austérité, le 11 février 2012. AFP PHOTO/PATRICIA DE MELO MOREIRA

    Après plusieurs jours de protestations et de grèves dans les transports ou les services publics, ce samedi doit être le point culminant de la contestation de la politique d'austérité menée sous la pression des bailleurs de fonds. Une grogne sociale, alors que ce vendredi, le FMI a approuvé le versement de 1,9 milliard d'euros dans le cadre du plan de sauvetage international du pays. L'institution a d'ailleurs adressé ses encouragements au gouvernement portugais pour les progrès considérables réalisés vers le redressement financier.

    Alors même que la grève des fonctionnaires vendredi 8 novembre a été largement suivie et qu'une manifestation est prévue pour protester contre le budget d'austérité présenté par le gouvernement pour 2014, le FMI accorde un nouveau prêt d'environ deux milliards d'euros au Portugal afin qu'il poursuive son redressement financier.

    Se félicitant de ce que précisemment les Portugais dénoncent dans leurs manifestations anti-austérité, le FMI souligne les progrès considérables qui ont été faits en matière d'assainissement budgétaire et de réformes structurelles. Et l'institution financière encourage le gouvernement portugais à persévérer dans ce sens.

    De son côté, l'agence de notation Moody's a décidé de relever les perspectives de la dette du Portugal de négative à stable en raison là aussi de l'amélioration budgétaire et de l'engagement des autorités politiques dans l'application des mesures de rigueur. Le gouvernement portugais a bien tenté d'obtenir un allégement de la purge qui lui est imposée afin de la rendre plus supportable à la population mais ses créanciers européens et FMI ne lui ont laissé aucun espoir sur ce thème.

    Reconquérir la confiance

    L'Union européenne et du Fond monétaire international ont versé 78 milliards d'euros d'aide en 2011 par le Portugal. Ce prêt important n'est évidemment pas venue tout seule mais avec une contrepartie. Le Portugal s'est engagé à tailler dans les dépenses publiques, suivant les recommandations du FMI qui avait épinglé les surreffectifs dans la fonction publique.

    C'est la raison pour laquelle, dans son budget 2014, voté en première lecture sous les huées, le gouvernement portugais a prévu de réduire de 2% le nombre de fonctionnaires, d'allonger la durée de travail de 35 à 40 heures hebdomadaires et d'appliquer à leurs salaires mensuels supérieurs à 600 euros bruts, des réductions allant de 2,5 à 12%. De plus, les fonctionnaires retraités voient leurs pensions baisser de 10%.

    La potion est amère donc, mais le gouvernement de centre droit veut ramener le déficit public à 4% du PIB et achever le programme de réformes pour le milieu de l'année prochaine. Le but : reconquérir la confiance des investisseurs et éviter un nouveau plan de sauvetage.

    A RELIRE : L’austérité provoque une crise gouvernementale au Portugal

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.