GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: la malle géante Louis Vuitton démontée

    media La malle abrite un pavillon d'exposition de la marque française. REUTERS/Tatyana Makeyeva

    La gigantesque malle aux couleurs de la marque de luxe française Louis Vuitton, installée sur la place Rouge, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, va être démontée. Finalement, ses détracteurs auront eu gain de cause.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Avec neuf mètres de haut et trente mètres de large, la malle Louis Vuitton installée à l’entrée de la place Rouge, à deux pas du mausolée de Lénine, en impose.

    D’ailleurs, c’est bien ce qui fait polémique : la malle cache le mausolée et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. Communistes et nationalistes se rejoignent dans la critique de cette installation qui devait marquer les 120 ans du grand magasin Goum, et financer une œuvre de bienfaisance.

    Car cette malle est en fait une vaste salle, qui devait abriter une exposition de sacs Louis Vuitton ayant appartenu à des célébrités, tels Hemingway, Catherine Deneuve, Greta Garbo, ou encore le tsar Nicolas II. Et les bénéfices tirés de la vente des billets devaient être reversés à la fondation du mannequin Natalia Vodianova, qui aide les enfants malades.

    Mais l’indignation des députés russes aura eu raison des intentions du numéro un du luxe dans le monde. C’est en fait le Goum, le célèbre grand magasin moscovite qui avait négocié l’autorisation d’installer la malle. Aujourd’hui, le Goum dit que la malle est plus grande que prévu, et annonce son démontage. Peut-être pour un autre lieu dans Moscou, moins chargé de symbole que la place Rouge.

    « On voulait envoyer ça aux amis pour leur montrer ce qui se passe à la place Rouge. C'est juste l'horreur », témoignent des passants en train de se faire photographier devant l'objet du litige. « Je ne trouve pas ça horrible, j'essaie juste de comprendre le sens. Est-ce une action publicitaire ? En ce qui concerne l'esthétique, ça gâche la vue », commentent d'autres.

    Même son de cloche chez ce Moscovite qui s'insurge contre une dégradation du paysage. « Je pense que pour installer cet énorme truc sur la place Rouge, il faut avoir une imagination malade. Installer une construction aussi absurde parmi cette beauté, ces proportions, cette harmonie ! C'est comme mettre une pustule sur un beau visage humain, sur la joue droite ou gauche, et après demander "Mais ou est le problème?"».

    Certains ont un avis plus tempéré, à l'image de cette femme venue avec sa soeur. « Je n'y vois pas de mal. Je ne peux pas dire qu'elle m'a vraiment plu. C'est juste une salle d'exposition. S'il existe une patinoire ici, pourquoi pas une exposition ? En plus c'est temporaire. L'exposition va fermer, et on va démonter la malle. Et elle restera dans nos souvenirs ! Et je vais vous dire, s'il n'y avait pas tout ce bruit autour, on ne serait jamais venues ici avec ma sœur ! Quand on a compris qu'elle va être vite démontée, j'ai dit : Nadia, faut qu'on se dépêche ! Il faut qu'on aille voir ça ! ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.