GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vol et séquestration au château de Vaux-le-Vicomte, deux millions d'euros de préjudice (parquet)
    • Israël: Benyamin Netanyahu appelle son rival Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: quinze morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Europe

    Allemagne: les militants du SPD votent sur la coalition avec les conservateurs au pouvoir

    media De gauche à droite, Sigmar Gabriel (SPD), Angela Merkel (CDU) et Horst Seehofer (CSU) à Berlin, le 27 novembre 2013. REUTERS/Thomas Peter

    Dernière étape avant la formation d’un gouvernement de coalition en Allemagne : à partir de ce vendredi, et jusqu'au 12 décembre, 470 000 adhérents du Parti social-démocrate (SPD) doivent se prononcer, dans un vote par correspondance, sur une alliance avec le parti conservateur (CDU) de la chancelière Angela Merkel, qui fut leur principale adversaire dans la campagne avant les législatives du 22 septembre.

    Après l’accord entre les partis qui a pris deux mois, voici le temps du vote. Les adhérents du SPD sont appelés à se prononcer sur l’accord négocié par Sigmar Gabriel. Le chef des sociaux-démocrates allemands a des arguments pour convaincre les militants de son parti de voter en faveur de ce contrat de coalition.

    Pour former un gouvernement avec les conservateurs, il a obtenu des concessions d'Angela Merkel : la création d’un salaire minimum généralisé à 8,50 euros de l'heure, la retraite à 63 ans au lieu de 67 et la possibilité d'obtenir une double nationalité pour les enfants de parents étrangers nés en Allemagne.

    Le résultat du vote sera rendu public le 14 décembre. Si le «oui» l’emporte, le SPD occupera six ministères sur 15. La formation de ce gouvernement de coalition peut paraître lente et complexe mais c’est le prix du consensus sur lequel s'appuie la société allemande. Un système qui permet d'éviter les grèves et les manifestations, préalables à toutes discussions en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.