GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Selon Catherine Ashton, Kiev signera l'accord d'association avec l'UE

    media De retour d'une mission de conciliation de deux jours à Kiev, la chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, dit avoir reçu des assurances du président ukrainien Viktor Ianoukovitch qu'il «entendait signer l'accord d'association». Reuters/Francois Lenoir

    « Moscou n'impose rien à personne ». C'est ce qu'a déclaré ce jeudi 12 décembre le président russe, Vladimir Poutine, à propos de l'Ukraine. Les manifestants pro-européens en sont à leur quatrième semaine d'action et plus d'un millier de personnes sont encore rassemblées sur la place principale de Kiev, soutenues, et de manière chaque jour plus visible par l'Europe et les Etats-Unis. Washington menace même maintenant de prendre des sanctions contre le régime de Kiev. Un régime qui pencherait finalement pour un rapprochement avec l'Union européenne. C'est en tout cas ce que Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne affirme.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Pour les institutions européennes, un rapprochement avec l’Ukraine semble de plus en plus probable. C’est ce qu’affirme la chef de la diplomatie de l’Union, Catherine Ashton, qui revient d’un déplacement de deux jours à Kiev.

    « Plan sérieux »

    « Monsieur Ianoukovitch m’a assurée qu’il entendait signer l’accord d’association, a déclaré Madame Ashton. Et d'ajouter : Il a souligné les défis économiques à court terme auxquels l’Ukraine est confrontée. Mon opinion est que ces défis économiques qui sont réels peuvent être relevés non seulement avec le soutien des institutions européennes, mais également en montrant que le pays a un plan sérieux en signant cet accord d’association ».

    Visite bruxelloise

    Le vice-Premier ministre ukrainien, Serhiy Arbuzov, s'est d’ailleurs rendu dans l’après-midi à Bruxelles. Il y a rencontré le commissaire européen chargé de la Politique de voisinage, Stefan Füle. « Sur la base d'un engagement clair de l'Ukraine de signer cet accord, nous
    préparerons une feuille de route
     » pour sa mise en oeuvre, a déclaré ce dernier. Stefan Füle s'est dit prêt à examiner « en profondeur » toutes les questions qui y seront liées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.