GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Mexique conteste la décision des États-Unis de verrouiller l'accès à l'asile (gouvernement)
    Europe

    Allemagne: le gouvernement de coalition se met en place

    media La chancelière Angela Merkel dirigera un gouvernement de coalition intégrant 6 représentants sociaux-démocrate REUTERS/Fabrizio Bensch

    Après l'approbation par les militants du parti social-démocrate (SPD), de l'accord de coalition passé vec les conservateurs et les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU, un nouveau gouvernement de coalition a été mis en place. Le SPD hérite de six portefeuilles, et non des moindres.

    Les trois mois de tractations et d'attente ont finalement accouché d’une coalition noir-rouge qui peut commencer à gouverner. Les sociaux-démocrates ne cachent pas leur joie d'avoir obtenu six postes de ministres, et cela malgré leur échec cuisant aux élections. Les chrétiens-démocrates eux sont visiblement soulagés d'avoir trouvé un allié qui leur garantit une majorité stable au Bundestag. Un pacte scellé sur la base de 185 pages – un contrat de coalition qui servira de fil rouge au nouveau gouvernement.

    A (RE)LIRE : Anne-Marie Le Gloannec: en Allemagne, « la CDU était condamnée à s’entendre avec le SPD »

    Ce pacte est plein de promesses: la nouvelle équipe s'est mise d'accord pour dépenser 23 milliards d'euros supplémentaires au cours des quatre prochaines années, et d'allouer 3% du PIB à la recherche. Des responsables du Parti social-démocrate insistent également sur les six milliards d'euros prévus pour l'école et les garderies. Sans ces concessions, les adhérents du SPD risquaient de dire non à une participation au gouvernement. Mais les promesses ne peuvent être tenues que si l'économie allemande reste en bonne santé, avec un taux de chômage faible et des revenus fiscaux qui coulent à flot.

    Trois ministres qui comptent

    Trois ministres pèseront particulièrement lourd dans la nouvelle équipe. Sigmar Gabriel, le président du SPD à la tête d'un super ministère de l'Économie aux compétences élargies à la transition énergétique pourrait faire de l'ombre à la chancelière.

    À ses côtés, Andrea Nahles elle aussi sociale-démocrate gèrera à elle seule la moitié du budget allemand au ministère des Affaires sociales tandis que Frank Walter Steinmeier déjà ministre des Affaires étrangères du temps de la première grande coalition retrouvera son portefeuille de 2005-2009.

    Pour la CDU, Wolfgang Schäuble conservera son poste stratégique aux Finances, ce qui laisse augurer d'un maintien du cap de la politique européenne. La vraie nouveauté dans le rang conservateur est le passage d'Ursula Von der Leyen, une proche d'Angela Merkel, du ministère du Travail à la Défense. Ce sera la première fois qu'une femme dirigera l'armée allemande.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.