GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)
    • Éliminatoires CAN 2021: la Mauritanie tient tête au Maroc, 0-0; la Tunisie écrase la Libye, 4-1
    • CAN U23: Égypte-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Ghana en demi-finales
    • France: l'Assemblée fait marche arrière sur l'huile de palme en maintenant son exclusion des biocarburants
    Europe

    Une loi d'amnistie votée en Russie pourrait profiter aux membres de Greenpeace et des Pussy Riot

    media Deux des membres de Greenpeace retenus en Russie expriment leur soulagement après le vote du Parlement. REUTERS/Dmitri Sharomov/Greenpeace/Handout via Reuters

    Un espoir existe désormais pour les trente membres de Greenpeace - dont 26 étrangers - arrêtés en septembre 2013 par les forces spéciales russes alors que l'ONG menait une action contre les forages dans l'Arctique russe. Les députés russes ont approuvé, mercredi 18 décembre, une loi d'amnistie prévoyant la libération de tous ceux qui, comme eux, sont accusés de « hooliganisme ». Anne Valette responsable Climat à Greenpeace France, est chargé du dossier des forages en Arctique. Elle pense que le président Poutine devrait valider la décision du Parlement dès ce jeudi. A Greenpeace, c'est le soulagement qui prédomine, mais les derniers mois ont été rudes.

    Ils ont été victimes d'une décision tellement injuste.

    Anne Valette responsable Climat à Greenpeace France 19/12/2013 - par Christophe Paget Écouter

    Ce texte d'amnistie, présenté par le Kremlin le 9 décembre à l'occasion du 20e anniversaire de la Constitution russe a été adopté par 446 députés sur 450 à la Douma (chambre basse) en dernière lecture. Il prévoit d'amnistier les personnes ayant été condamnées à des peines inférieures à cinq ans de détention, et donc pour « hooliganisme ». Une amnistie qui pourrait aussi concerner les deux membres du groupe Pussy Riots. En effet, l'amnistie privilégie certaines catégories comme les mères d'enfants mineurs, ce qui est le cas des deux jeunes femmes.

    L'une des membres du groupe des Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova. REUTERS/Sergei Karpukhin/Files

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.