GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Hongrie: l'alliance des partis d'oppositions n'inquiète pas le populaire Orban

    media Viktor Orban, le Premier ministre hongrois. REUTERS/Yves Herman

    En Hongrie, les partis d'opposition vont former une alliance en vue des élections législatives qui doivent avoir lieu dans trois mois. Cette union va-t-elle donner plus de chances à l'opposition face au Premier ministre, Viktor Orban ? Peu probable, car le dirigeant populiste affiche d'excellents indicateurs économiques.

    L'alliance de l'opposition regroupe trois partis : les socialistes, la coalition démocratique - un groupe dissident du parti socialiste et mené par l'ancien premier ministre Ferenc Gyurcsany - et enfin, la coalition Ensemble pour 2014. Cette dernière regroupe une branche du mouvement écologiste.

    Les trois partis sont d'accord pour se présenter ensemble et avoir un candidat commun au poste de Premier ministre, qui serait le président du parti socialiste, Attila Mesterhazy. Les détails sont encore à régler, l'accord restant de principe pour l'instant.

    Un seul tour de scrutin

    Pour la première fois, il y aura un seul tour de scrutin et le parti ou l'alliance qui sera en première position gagnera, même avec moins de 50 % des voix. C'est une incitation à l'union.

    Le revers de la médaille, c'est que l'union doit rassembler tout le monde y compris l'ancien Premier ministre, Ferenc Gyurcsany, qui avait fait beaucoup d'erreurs et symbolise l'échec du gouvernement précédent. Il est beaucoup plus difficile de convaincre les électeurs que l'on est une force de changement avec un tel symbole d'échec politique dans son équipe.

    La droite populiste du Premier ministre Viktor Orban a une telle avance dans les sondages que l'on voit mal comment l'opposition rattraperait son retard. Selon une enquête de décembre, le parti de Viktor Orban recueillerait 47 % des intentions de vote et les socialistes seraient loin derrière avec 27 %.

    à (re)lire: Hongrie: Viktor Orban et sa «thérapie de choc législative»

    Hausse des salaires et baisse des prix

    La situation économique explique le probable succès de Viktor Orban. Les indicateurs sont bons. Et surtout, depuis plusieurs mois, les Hongrois ont davantage d'argent dans leur porte-monnaie grâce aux cadeaux du gouvernement. Les salaires des infirmières comme des enseignants des écoles et des lycées ont été augmentés, des hausses qui vont parfois jusqu'à 40%.  Et depuis le 1er janvier, le prix des forfaits des transports publics a baissé de 10%.

    Les Hongrois ont également vu leurs factures de gaz et d'électricité diminuer de 20% en un an. Le gouvernement a annoncé une baisse supplémentaire avant les élections. Le prix de l'énergie représente 30% du budget familial – alors qu'en Allemagne, c'est seulement 7%. La baisse du prix de l'énergie est un argument de poids pour séduire les électeurs.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.