GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Europe

    Pédophilie: quelque 400 prêtres défroqués au cours du pontificat de Benoît XVI

    media Le pape François a dénoncé les «scandales» de pédophilie qui sont pour lui «la honte de l’Eglise». REUTERS/Tony Gentile

    Le Vatican a révélé, ce samedi 18 janvier, que 400 prêtres accusés d'actes sexuels ont été démis de leurs fonctions sous le pontificat de Benoît XVI. On s'en souvient, c'est sous ce pape, au début des années 2000, qu'un énorme scandale pédophile impliquant des prêtres aux Etats-Unis et en Irlande avait éclaté. Des milliers d'enfants auraient été victimes d'abus. L'Eglise catholique, elle, avait été accusée de couvrir ces agissements.

    L'annonce survient alors que plusieurs responsables du Saint-Siège ont été entendus cette semaine par le Comité du droit des enfants de l’ONU sur sa gestion du scandale que l'actuel pape François a qualifié de « honte ».

    Au début des années 2000, des révélations venues des Etats-Unis et d'Irlande relatent des crimes sexuels commis par des prêtres catholiques sur des milliers d’enfants des années 1960 à 1980.

    Le Vatican est accusé, par les associations de victimes notamment d'avoir ignoré, voire couvert les agissements de ces prêtres, ce que le Saint-Siège a toujours démenti, disant ne pas pouvoir être tenu pour responsables d'actes commis dans les diocèses.

    Mais au vu de l'ampleur de l'affaire, Benoît XVI avait demandé pardon aux victimes et décidé de se montrer intransigeant.

    Aujourd'hui, on apprend que de 2011 à 2012, 400 prêtres ont été défroqués. Leurs actes avaient été signalés dans les rapports de la Congrégation pour la doctrine de la foi, l'institution pontificale qui gère les cas d'agressions sexuelles.

    Mais pour les associations de victimes, notamment américaines, ce n'est pas assez. Le Vatican doit à la fois sanctionner la hiérarchie qui a couvert ces actes mais aussi aider les Etats où les crimes ont été commis à poursuivre les prêtres en justice.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.