GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: devant le Bundestag, Angela Merkel fixe son cap pour les quatre ans à venir

    media Angela Merkel présentera assise son discours au Parlement en raison d'un accident de ski. REUTERS/Thomas Peter/Files

    Pour la première fois, un chef de gouvernement allemand prononcera un discours au Parlement assis ! Après sa chute de ski et sa fêlure au bassin, Angela Merkel doit encore se ménager. Six semaines après sa réélection, la chancelière présente dans une déclaration de politique générale les grands axes de sa politique pour les quatre ans à venir.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Durant son discours de politqiue devant le Bundestag,Angela Merkel évoquera les thèmes les plus discutés en Allemagne en ce moment, à savoir la transition énergétique et les mesures présentées par son ministre de l’Economie et vice-chancelier, Sigmar Gabriel pour en réduire le coût pour les particuliers. Autre sujet central, les réformes des retraites que le Conseil des ministres adoptera ce matin.

    Des améliorations sont prévues pour les femmes qui ont eu des enfants et dont la carrière professionnelle a dû s’interrompre de ce fait. Il est également prévu que des salariés qui ont commencé à travailler jeune et qui ont cotisé 45 ans puissent partir plus tôt en retraite.

    Réformes rejetées

    Angela Merkel a plaidé hier, 28 janvier, auprès des députés conservateurs pour ces réformes qui suscitent des critiques en raison de leur coût, soit 160 milliards d’euros jusqu’en 2030. Au total, 56% des Allemands les rejettent et n’acceptent pas que les actifs soient mis plus à contribution pour les retraités.

    Enfin, Mme Merkel compte aussi évoquer le délicat dossier des interventions militaires à l’étranger et tenter de trouver un compromis entre sa retenue traditionnelle et les accents plus volontaristes de la nouvelle ministre de la Défense, Ursula von der Leyen qui propose notamment d’augmenter la présence allemande au Mali.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.