GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: perquisition chez Google à Paris dans une enquête pour fraude fiscale (source policière)
    • Initiative de paix: Netanyahu «essaie de gagner du temps» avec sa contre-proposition (Hamdallah)
    • BNP Paribas fermerait ses structures dans les Iles Caïman (Attac)
    • En Ukraine, sept soldats ukrainiens ont été tués ces dernières 24 heures, le plus lourd bilan en 2016 (officiel)
    • Turquie: le porte-parole du parti AKP devient ministre des Affaires européennes
    • Philippe Martinez (CGT) : Manuel Valls «joue un jeu dangereux» en tentant «d'opposer la CGT aux citoyens»
    Europe

    Nouvelles manifestations antigouvernementales en Bosnie

    media Manifestation antigouvernementale à Sarajevo, le 10 février 2014. REUTERS/Antonio Bronic

    La mobilisation continue en Bosnie où, pour le sixième jour de suite, plusieurs milliers de personnes sont de nouveau descendues dans les rues, ce lundi, contre le pouvoir en place, à Sarajevo, mais aussi dans d'autres villes du pays. Les protestataires ont demandé, aujourd'hui, la démission du Premier ministre.

    Avec notre correspondant régional, Laurent Rouy

    Pour le sixième jour consécutif, des manifestations secouent le pouvoir politique de la  Fédération de Bosnie. Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblés ce lundi 10 février devant le gouvernement fédéral de Bosnie pour réclamer la démission du Premier ministre.

    Ces protestations au départ à caractère social, puisque pour la révision des privatisations frauduleuses, sont devenues une révolte contre le pouvoir pléthorique de la Fédération. Un pouvoir détenu par plus de 150 ministres, si l'on additionne les gouvernements des dix cantons et le niveau fédéral.

    Les manifestants ont déjà obtenu la démission de quatre gouvernements cantonaux mais, au niveau fédéral, le Premier ministre n'a proposé aujourd’hui que des élections anticipées.

    Les manifestants exigent un gouvernement d'experts apolitiques et demandent l'accès à la télévision nationale, pour exprimer leurs revendications. Depuis ce midi, ils bloquent la circulation dans la capitale.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.