GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Décès du jeune Berkin, dernière victime de la répression de Gezi

    media Scène de recueillement à Ankara après l'annonce de la mort du jeune Berkin Elvan, le 11 mars 2014. REUTERS/Umit Bektas

    Un adolescent de 15 ans, grièvement blessé par une grenade lacrymogène à Istanbul lors de la vague de contestation antigouvernementale de juin en Turquie, vient de succomber à l'hôpital. Berkin Elvan est la dernière victime de la répression et l'annonce de sa mort a provoqué des incidents entre policiers et manifestants.

    Cette disparition porte à sept le nombre de manifestants tués lors des événements qui ont fait plus de 8 000 blessés. Un policier a également perdu la vie.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Le 16 juin dernier, au plus fort des affrontements autour de la place de Taksim ainsi que dans plusieurs quartiers d’Istanbul et dans de nombreuses villes du pays, le jeune Berkin avait été atteint par une grenade lacrymogène en pleine tête. Au petit matin, il était sorti chercher du pain, dans le quartier alévi d’Okmeydani investi par la police. Victime d’un traumatisme crânien, il était depuis dans le coma, et son état s’était détérioré ces dernières semaines, au point que des sympathisants se relayaient jour et nuit devant son hôpital. Le président de la République Abdullah Gül avait même téléphoné à ses parents, hier, lundi 10 mars, pour leur manifester son soutien, peu après une intervention de la police pour disperser le petit groupe. Il a présenté ce matin ses condoléances à la famille de Berkin Elvan et appelle « chacun à tout faire pour éviter que cela se reproduise », notamment le gouverneur d'Istanbul auquel il dit avoir parlé.

    Sept victimes de la répression

    Témoignage de Reha, manifestant turque 11/03/2014 - par Toufik Benaichouche Écouter

    L’annonce de la mort de Berkin Elvan a donné lieu à de nouvelles manifestations et de nouveaux accrochages entre sympathisants de Berkin et police devant l'hôpital où il est décédé. Un homme a même été blessé à la tête d'une cartouche de gaz lacrymogène, son état ne semble pas grave. Ce vaste mouvement de colère s’est également exprimé sur les réseaux sociaux. Cible de ce mécontentement : le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et ses propos acrimonieux de l’époque contre les défenseurs du parc Gezi. Berkin est la septième victime de la répression policière contre les manifestants de Taksim, elles étaient toutes de confession alévie.

    Les obsèques du jeune garçon, demain à la mi-journée, risquent de relancer une contestation toujours latente contre le gouvernement. En hommage à Berkin, les étudiants boycottent les cours à l’université. Des manifestations étudiantes ont été réprimées au gaz lacrymogène à Ankara et les appels à manifester ce soir à Istanbul se multiplient. Certaines salles de spectacle ont en effet annulé des concerts prévus ce soir dans la capitale. Le parti de gauche HDP a de son côté suspendu sa campagne électorale et le chef de l'opposition Kemal Kiliçdaroglu a dénoncé de son côté un « drame inacceptable ». Les grandes télévisions d'information continue boycottent les meetings de campagne du Premier ministre et le syndicat Disk (Confédération des syndicats révolutionnaires de Turquie) appelle au débrayage demain pour les funérailles de la jeune victime.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.