GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: l'opposant Navalny reste assigné à résidence six mois de plus

    media Alexe Navalny, en audience le 22 avril 2014. REUTERS/Maxim Shemetov

    Assignation à résidence prolongée pour le Russe Alexeï Navalny : six mois supplémentaires, résultat de la première audience d’un procès pour escroquerie. L’opposant numéro 1 à Vladimir Poutine avait déjà écopé l'an dernier d’une peine de cinq ans avec sursis, dans un procès pour détournement de fonds, « monté de toutes pièces » selon lui.

    L’avocat, homme d’affaires et opposant aura passé sa semaine au tribunal. Mardi, il a été condamné à une forte amende pour avoir qualifié de « toxicomane » un député russe sur Twitter. Ce jeudi, il était d'abord jugé pour avoir publié des documents sur les biens immobiliers non déclarés, selon lui, d'un responsable de la Douma, le Parlement. Il devra démentir publiquement ces allégations. Mais le procès pour escroquerie, dans lequel il est accusé avec son frère Oleg d’avoir soustrait plus de 500 000 euros à l’entreprise française Yves Rocher, et plus de 80 000 à l’entreprise russe MBK, est potentiellement beaucoup plus dangereux. Alexeï Navalny risque au moins 10 ans de camps.

    Coïncidence, son nouveau procès commence le même jour que celui de quatre manifestants accusés de violences à l’encontre des forces de l’ordre lors d’une manifestation remontant à l'hiver 2011-2012, lorsqu'il était l'un des principaux chefs de la contestation en Russie. Depuis, il avait été crédité de 27% des suffrages lors des municipales de septembre dernier à Moscou, et assigné à résidence au mois de février dans le cadre de l'affaire Yves rocher. C'est d'ailleurs dans ce même cadre qu'il hérite aujourd'hui de six mois supplémentaires d'assignation à résidence, pour avoir selon le tribunal utilisé les réseaux sociaux pour communiquer avec ses partisans. Des partisans selon qui on veut réduire Alexeï Navalny au silence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.