GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    «Otages» de l'OSCE: l'Ukraine attend un geste de Moscou

    media L'équipe de l'OSCE à Slaviansk le 29 avril, pour négocier la libération d'observateurs retenus REUTERS/Baz Ratner

    Les forces armées ukrainiennes sont en état d'alerte maximum. L'objectif pour le président par intérim est d'empêcher l'extension de l'insurrection pro-russe à d'autres régions. A Slaviansk, les observateurs de l'OSCE sont toujours retenus prisionniers depuis vendredi. L'ambassadeur ukrainien auprès de l'OSCE attend un geste de la Russie.

    Avec notre correspondant à Vienne, Nathanaël Vittrant

    Plus les réunions d’urgence sur l’Ukraine se suivent, plus le ton se durcit. L’ambassadeur américain, Daniel Baer, accuse franchement la Russie de ne pas respecter l’accord de Genève. « Alors que le gouvernement de Kiev a mis en place toute une série de mesures décidées à Genève, la Fédération russe n’a rien fait pour soutenir cet accord. Bien au contraire : nous avons constaté de plus en plus de troubles fomentés par le Kremlin. »

    → A (RE)LIRE : Ukraine: la situation échappe aux autorités dans l'Est

    Une équipe de l’OSCE qui travaille depuis plusieurs semaines en Ukraine sur le thème du dialogue national vient de rendre ses conclusions. Elle propose que l’organisation joue un rôle de médiateur entre Kiev et les populations russophones de l’est du pays lors du processus de rédaction de la nouvelle Constitution.

    Incertitude pour les observateurs de l'OSCE

    En ce qui concerne les sept observateurs de l’organisation ainsi que la trentaine d’otages toujours retenus à Sloviansk, l’ambassadeur ukrainien auprès de l'OSCE ne croit pas à une libération dans les prochaines heures : « La libération de l’observateur suédois était un signal positif, malheureusement il n’y a pas eu de signes encourageant de Sloviansk ces derniers jours qui pourraient nous laisser espérer un dénouement rapide, estime Igor Prokoptchouk. Et cela montre clairement la nécessité pour la Russie de se prononcer fermement sur le sujet. Voilà ce qui pourrait nous aider. »

    → A (RE)LIRE : Ukraine: les observateurs de l’OSCE toujours captifs, la pression monte

    Dans l'est du pays, la situation échappe de plus en plus au contrôle du pouvoir central. Une douzaine de villes sont désormais aux mains des séparatistes pro-russes. Lors d’une rencontre avec les gouverneurs régionaux, le président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov, a eu des mots très durs à propos du comportement des forces de l’ordre dans la partie orientale du pays. Le chef de l’Etat accuse les forces du ministère de l’Intérieur et les services de sécurité d’incapacité à défendre le citoyens, voire de « collaboration » avec les « groupes terroristes ».

    Les régions de Donetsk et Lougansk ont été destabilisées par des groupes de terroristes et de saboteurs. Les forces de l'ordre ne sont pas capables de prendre ces villes sous leur contrôle.

    Olexandre Tourtchinov

    Président ukrainien par intérim

    30/04/2014 - par Piotr Moszynski Écouter

    Un rassemblement pour la défense de l'unité de l'Ukraine annulé

    Un rassemblement pour la défense de l'unité de l'Ukraine devait se tenir ce soir à Donetsk, mais il a été annulé, rapporte notre envoyée spéciale dans la région Anastasia Becchio. Le risque de provocations de la part des pro-Russes a été jugé trop important.

    Les organisateurs de cette manifestation avaient averti sur Facebook qu’il n’était pas sans danger de sortir manifester, mais ils appelaient toutes les personnes de bonne volonté à venir faire entendre leur voix. « On ne peut pas continuer à se taire, on ne peut pas continuer à avoir peur, on doit montrer au monde entier que le Donbass, c’est l’Ukraine », avait expliqué l’un des organisateurs de la manifestation.

    Mais quelques heures avant, le parc où devait se dérouler le rassemblement a été bouclé par la police. Pour ne pas aller à la confrontation, le rassemblement a été annulé. Quelques représentants des forces de l’ordre, peu nombreux, restent en faction devant le parc ce soir.

    Lundi dernier, une manifestation similaire dans le centre de Donetsk avait été attaquée par des pro-Russes, armés de bâtons, de battes de base-ball ou de couteaux. Une vingtaine de personnes avait été blessée.

    La police, elle, s’était trouvée dépassée. Les forces de l’ordre n’opposent quasiment pas de résistance aux attaques des pro-Russes, aidés de miliciens très bien armés, qui continuent de prendre chaque jour de nouveaux bâtiments administratifs dans les villes de tout le bassin minier de l’est du pays. Et la pression devrait aller croissant jusqu’au 11 mai, date à laquelle les séparatistes comptent organiser coûte que coûte un référendum.

    Vols d’entraînement de l’armée russe près des pays baltes

    Les Etats-Unis ont annoncé aujourd’hui la visite du président Obama en Pologne en juin dans le cadre d'une tournée européenne. Parallèlement, Moscou a annoncé que la Russie va effectuer des vols d'entrainement d'hélicoptères près de sa frontière avec les Etats baltes alors que l'Otan a renforcé ses patrouilles aériennes dans cette zone. Le ministre russe de la Défense a souligné que l'augmentation des activités militaires des Etats-Unis et de l'Otan était « sans précédent » près des frontières de son pays.
     

     

     
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.