GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: Moscou dénonce des violations massives des droits de l'homme

    media Des soldats ukrainiens, sur un check-point près de Sloviansk, le 2 mai 2014. REUTERS/Baz Ratner

    De nouveaux combats faisaient rage ce lundi dans l'est de l'Ukraine, faisant craindre un scénario de guerre civile, alors que les Occidentaux tentent de relancer le dialogue avec la Russie, qui a publié aujourd'hui un «Livre blanc» des violations «massives» des droits de l'homme qu'elle impute aux nationalistes ukrainiens, et sommé la communauté internationale d'y répondre sous peine de mettre en péril la paix et la stabilité en Europe.

    Avec notre correspondant à Moscou,  Etienne Bouche

    Un membre des anciennes forces antiémeute le visage enflammé, c’est la photo puissante qui ouvre le rapport rendu public ce lundi par la diplomatie russe. Publié sur le site du ministère des Affaires étrangères, ce «Livre blanc» ne risque pas de réconcilier Moscou et Kiev puisqu’il recense les atteintes aux droits de l’homme et au principe du droit en Ukraine. Les faits sont datés et exposés sur 80 pages.

    → A (re)lire : Vaste offensive de l'armée ukrainienne à Sloviansk

    La Russie dit vouloir attirer l’attention de la communauté internationale sur les violations commises, selon elle, par des « forces nationalistes, extrémistes et néonazies ». Le document mentionne à de très nombreuses reprises le groupe paramilitaire ukrainien Pravy Sektor, jugé responsable de l’enlisement de la crise dans le pays. « Les auteurs doivent être sanctionnés comme il se doit. Autrement, les extrémistes de tous bords recevront un dangereux signal d’encouragement », prévient Moscou.

    « Provocations et violences de manifestants soi disant pacifiques », « xénophobie », « discrimination ethnique et linguistique », le rapport rassemble les arguments du Kremlin. Il fait notamment état de « l’ingérence » des Etats-Unis et de l’Union européenne en Ukraine, systématiquement pointée du doigt par Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.