GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Berlin: ouverture d'un sommet international crucial pour tenter de pacifier la Libye (officiel)
    • «Poutine, dehors!»: un millier d'opposants de différents courants d'opposition manifestent ce dimanche à Moscou
    • Libye: Haftar doit mettre fin à son attitude «hostile», dit Erdogan
    • Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris (parquet)
    Europe

    En Crimée, un «Jour de la Victoire» à la saveur particulière

    media Le président Vladimir Poutine (c.) passe en revue les navires russes à Sébastopol, en compagnie du ministre russe de la Défense Sergeï Choïgou (g.), le 9 mai 2014. REUTERS/Maxim Shemetov

    Au temps de l’Union soviétique, douze villes avaient été désignées comme « héros de la lutte contre les nazis », récompensées pour leur résistance face aux armées allemandes. Parmi elles, Moscou, Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg), Kiev, mais aussi Sébastopol, port chargé d’histoire et qui depuis quelques semaines appartient à la République de Crimée indépendante. Et à Sébastopol, on commémore justement ce vendredi le 69e anniversaire de la victoire alliée sur les nazis, sous le regard du président russe Vladimir Poutine.

    Ambiance de fête pour célébrer le « Jour de la Victoire » en Crimée. Après l’hymne national russe, la sonnerie aux morts et quelques musiques militaires, les festivités ont pu commencer, constate notre envoyée spéciale sur place, Murielle Pomponne.

    Il y a pourtant un ciel gris et menaçant à Sébastopol mais cela n’a pas empêché les Criméens de venir très nombreux pour assister à ce défilé. Ils sont arrivés plusieurs heures avant le début des festivités devant le port et le long des avenues avec des drapeaux russes, des drapeaux de l’armée rouge, des ballons, des fleurs, tous les symboles patriotiques. Il y a aussi beaucoup de militaires, des anciens combattants en uniforme avec leurs médailles.

    Poutine sur place

    Bien sûr, tout le monde attendait le président Vladimir Poutine pour la parade navale et aérienne de ce vendredi après-midi. Une venue qui s'est finalement concrétisée en milieu de journée.

    « Oui on est fier, s’exclamait une Criméenne peu avant l'arrivée du chef de l'Etat russe. C’est un patriote. C’est le président. Il est né à l’époque de l’Union soviétique. […] A l’époque, on n’était pas divisé comme maintenant : les Tatars, les Ukrainiens, les Russes, c’était une victoire de l’Union soviétique. Nos grands-parents se sont battus et plus rien ne devrait nous diviser. »

    Des soldats russes lors de la parade du «Jour de la Victoire» à Sébastopol, en Crimée. AFP PHOTO/VASILY BATANOV

    Vladimir Poutine, flanqué du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, a passé en revue, à bord d’une vedette, les navires ancrés dans ce port historique de la flotte russe en mer Noire. Il a congratulé, à l’aide d’un porte-voix, les équipages au garde-à-vous en uniforme d’apparat, selon les images de la télévision russe.

    Devant des milliers d’habitants de Sébastopol, le président russe a expliqué que le retour de la Crimée à la Russie rétablissait « la vérité historique ». « L'année 2014 va rester dans les annales comme l'année qui a vu les peuples qui vivent ici décider avec fermeté d'être avec la Russie, confirmant leur fidélité à la vérité historique et à la mémoire de nos ancêtres », a déclaré Vladimir Poutine.

    Sa visite est la première en Crimée depuis le rattachement de la presqu’île à la Russie. Et l’initiative, déjà évoquée par les médias russes dans la semaine, n’a pas plu à la chancelière allemande Angela Merkel, qui a regretté la venue du chef du Kremlin dans un contexte si tendu. Tout comme Kiev qui dénonce une « violation flagrante de la souveraineté ukrainienne ». La Maison Blanche a également critiqué la visite de Vladimir Poutine, affirmant que le seul résultat de cette venue serait d' « exacerber les tensions ».

    Dans l'est de l'Ukraine, un 9-Mai politisé

    Ce vendredi matin, des cérémonies sont aussi organisées dans plusieurs points de la ville de Donestsk, dans l'Est ukrainien en présence de vétérans de la Seconde Guerre mondiale, rapporte notre envoyé spécial dans la ville, Daniel Vallot. Et selon le rituel en cours tous les ans à la même date, les habitants de Donetsk partagent avec ces vétérans une ration militaire symbolique, à savoir un morceau de pain et un verre de vodka.

    Mais il y aura aussi une mobilisation des militants pro-russes, mais plus tard dans la journée, car ici à Donetsk, cette journée du 9 mai prend une résonance particulière. Cette année, les pro-Russes les plus radicaux estiment en effet que derrière la révolution de Maïdan à Kiev se cache un projet fasciste, une sorte de « revanche de l’Allemagne nazie sur la victoire soviétique de 1945 ». Ce sont les termes employés ici quotidiennement par ces militants. Cette journée du 9 mai sera donc vécue ici comme un rappel à l’ordre historique et aussi comme une démonstration de force pour le camp pro-russe.

    Les séparatistes ont décidé hier de maintenir la date du référendum du 11 mai malgré l’appel de Vladimir Poutine pour un report du vote. Une décision saluée par ces militants pro-russes mais qui inquiètent dans le même temps ici. Il y en a même, s’ils sont devenus inaudibles, qui rejettent l’idée séparatiste et qui craignent que les résultats de ce « pseudo référendum », comme ils disent, ne soient joués d’avance.

    Violences à Marioupol

    Ces commémorations interviennent alors que la tension est toujours vive dans l’Est ukrainien. Vingt militants pro-russes et un policier ont été tués et 5 autres policiers ont été blessés dans des affrontements dans la ville portuaire de Marioupol, a annoncé le ministre de  l'Intérieur. Par ailleurs, 4 insurgés ont été capturés. « Une bonne partie des assaillants se sont volatilisés dans la ville en abandonnant leurs armes (...) Le bâtiment (de la police locale) est en flammes », a précisé le ministre.


     ■ ZOOM : les grandes villes d'Ukraine se passent de festivités

    Cette année, les traditionnelles parades militaires n'auront pas lieu dans les grandes villes d'Ukraine. Hors de question de célébrer la victoire de la Russie dans la grande guerre patriotique. Ici et là, quelques commémorations informelles initiées par la population auront bien lieu mais rien d'officiel.

    La parade officielle, ce n'est pas l'essentiel. Ce qui compte, c'est que les jeunes rendent hommage aux vétérans...

    A Jitomir, la fête officieuse

    Reportage de notre envoyée spéciale, Caroline Larson

    09/05/2014 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.