GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Drame de Soma: tristesse et colère dans toute la Turquie

    media A Istanbul, les policiers ont dispersé la foule au gaz lacrymogène, avec des balles de plastique, et aux canons à eau le 14 mai. REUTERS/Can Erok

    274 morts, plus de 80 blessés, entre 100 et 120 disparus : c'est le dernier bilan provisoire de l'explosion dans la mine de Soma, dans l'ouest de la Turquie. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a été violemment pris à partie par des familles de mineurs lors de sa visite à Soma mercredi. Et dans l'ensemble du pays la colère gronde. Des manifestations ont été violemment réprimées.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

    Après le choc, la colère. Celle des proches des mineurs disparus à Soma, mais aussi celle qui s'est exprimée mercredi 14 mai dans les rues, à Ankara et à Istanbul notamment. Colère contre les conditions de travail dans les mines du pays, alors que l'on a appris que le corps d'un adolescent de 15 ans a été retrouvé au fond de la mine. Colère contre la réaction du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui a semblé sans empathie en évoquant les risques du métier pour parler de la catastrophe...

    → A (re)lire : La Turquie confrontée au plus grave accident minier de son histoire

    Colère enfin, plus générale, contre le Premier ministre, à Istanbul et Ankara, où les manifestations antigouvernementales sont courantes, notamment depuis la répression du mouvement de Gezi, en juin dernier. Mercredi les manifestations ont été réprimées violemment. A Istanbul, les policiers ont dispersé la foule au gaz lacrymogène, avec des balles de plastique et aux canons à eau. A Ankara 4 000 manifestants ont aussi été dispersés alors qu'ils voulaient marcher sur le ministère de l'Energie.

    Ce jeudi, les syndicats ont invités les travailleurs à observer trois minutes de silence à neuf heures locales pour les mineurs disparus, et à s'habiller en noir. Le drame de Soma risque d'être difficile à gérer pour le gouvernement turc, à quelques jours du premier anniversaire des émeutes de Gezi.


    • Zoom : La gigantesque place du charbon dans l'économie turque

    Le charbon en Turquie est une source d'énergie mais c'est aussi un moyen de produire de l'énergie. De l'électricité notamment, dont la Turquie est gourmande, pour soutenir sa croissance qui s'est accélérée ces dix dernières années. Les centrales thermiques du pays sont alimentées en gaz naturel, plus cher puisqu'il est importé, et en charbon. Minerai sur lequel Ankara compte pour réduire sa dépendance, donc sa facture énergétique.

    Le charbon, c'est aussi l'énergie du pauvre, moins cher que le gaz, importé, pour se chauffer, ou cuisiner, surtout s'il est gratuit. Depuis 2003, le parti au pouvoir, l’AKP, distribue ainsi des sacs de charbons aux foyers les plus modestes. Depuis quelques années, la Turquie développe ses mines de charbons à toute vitesse, ce qui pose évidemment aussi des questions en termes de sécurité. Les explosions dans les mines sont fréquentes, en particulier dans le secteur privé.

    Les conditions de travail sont parmi les pires des pays émergents. Il y a trois semaines, le Parlement a refusé de former une commission pour faire un état des lieux de la sécurité des mines turques. En 10 ans, de 2002 à 2012, plus de 1 000 personnes ont été tuées dans les mines du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.