GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    La Russie accuse l'Ukraine d'avoir violé la Convention de Genève

    media Miliciens pro-russes à Donetsk où la situation était toujours confuse le 30 mai 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev

    La Russie accuse les forces ukrainiennes de violation de la Convention de Genève de 1949 qui garantit la protection de la population civile en temps de guerre. Dans un communiqué publié vendredi, le Comité d'enquête russe précise qu'une enquête a été ouverte à Moscou.

    Avec nos correspondants à Moscou, Veronika Dorman et Etienne Bouche

    Les accusations russes sont graves car elles sont formulées par le Comité d’enquête, un organe chargé des affaires criminelles, et notamment les plus sensibles. Cet équivalent russe du FBI a annoncé vendredi 30 mai l’ouverture d’une enquête à Moscou. Il accuse les forces armées ukrainiennes de violations de la Convention de Genève de 1949, un texte qui porte sur la protection des civils « en cas de guerre déclarée ou de tout autre conflit armé ».

    L’enquête vise également des membres de la Garde nationale et du groupe paramilitaire Pravy Sektor qui auraient, selon Moscou, « utilisé volontairement les armes, l'artillerie, l'aviation (...), les blindés dans le but de tuer des civils ». Le Comité d’enquête dit « rassembler des preuves de la responsabilité de chaque individu impliqué dans ces crimes ».

    Victimisation des insurgés pro-russes

    Sur le fond, Moscou reste fidèle à sa ligne : « Si les politiques, à Kiev ou à l’Ouest, préfèrent vivre dans une réalité virtuelle, c’est leur problème. Mais en Russie, nous n’allons pas nous interdire d’avoir un regard lucide sur les faits, notamment sur l’effondrement de l’Etat en Ukraine et son incapacité à protéger les droits et les libertés des citoyens ».

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a lui de nouveau appelé les autorités de Kiev à cesser immédiatement leurs opérations militaires dans l’est du pays. Depuis le début de l’opération antiterroriste menée par l’armée ukrainienne pour reprendre le contrôle du sud-est du pays, le Kremlin parle d’opération punitive et de guerre fratricide.

    Le communiqué du comité d’enquête russe est un pas de plus dans la diabolisation du pouvoir central ukrainien et la victimisation des insurgés. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours, faisant toujours plus de morts aussi bien parmi les séparatistes que dans les rangs des forces loyalistes ukrainiennes.

    → à (re)lire : A Donetsk, toujours aux mains des séparatistes, la confusion règne

    Cercueils des victimes pro-russes des combats pour le contrôle de l'aéroport de Donetsk le 29 mai 2014.e REUTERS/Yannis Behrakis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.