GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    • Une toile de Hockney vendue 90,3 millions de dollars, record pour un artiste vivant
    Europe

    Royaume-Uni : trop gros, 11% des soldats échouent aux tests physiques

    media Des soldats britanniques en pause dans leur camp à la périphérie de la ville irakienne de Basra, le 15 février 2006. AFP PHOTO/ESSAM AL-SUDANI

    Le Royaume-Uni s’inquiète. L’état de santé de ses soldats serait en chute libre. « Too fat to fight », trop gros pour combattre, le Sunday Times donnait le ton dans son édition de dimanche. En cause : la malbouffe mise à la disposition des soldats matin, midi et soir.

    Avec notre correspondant à Londres, Victor Lepoutre

    Faire cinquante abdos ou quarante-quatre pompes en deux minutes, ou encore courir 2,5 kilomètres en moins de dix minutes, voilà un exemple de test que doivent passer les soldats britanniques. Autant dire que la barre est haute en ce qui concerne la condition physique.

    Mais le plus dur, c’est peut-être encore de ne pas succomber au moult pizzas, frites et autres profiteroles que l’on vous propose aux repas. Mission impossible pour beaucoup et ça se ressent dans les résultats du test.

    Depuis trois ans, 32 000 soldats auraient été recalés et 22 000 autres souffriraient de diabète, de tension artérielle trop forte ou de manque de souffle. Le ministère de la Défense britannique assure pourtant apporter tout le soutien nécessaire à ses troupes. Il souligne que seul 11% de l’effectif est concerné par les échecs au test et que la plupart les repassent dans les 7 jours sous peine d’être renvoyés de l’armée.

    Si le régime alimentaire est le principal fautif pointé du doigt, pas question de changer le menu des soldats pour l’instant. On trouve encore le petit déjeuner anglais aussi bien en Grande-Bretagne qu’en Afghanistan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.