GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Le renseignement allemand confirme que Washington l’a espionné

    media Après la mise sur écoute du portable d'Angela Merkel, un agent double a été arrêté au sein des services secrets allemands. REUTERS/Pawel Kopczynski

    Les relations entre l'Allemagne et les Etats-Unis vont connaître certainement un nouveau trou d'air. Après la mise sur écoute du portable d'Angela Merkel, un responsable des services de renseignement allemands (BND) confirme dans la presse ce dimanche qu'un de leurs agents, arrêté mercredi dernier 2 juillet, a bien espionné pour le compte des Etats-Unis. En deux ans, il aurait transmis plus de 200 documents à la CIA.

    Avec notre correspondant à Berlin, Luc André

    Le jeune homme de 31 ans était affecté au service technique du BND, les services de renseignement allemands . Selon l'un de ses responsables interrogé par le journal FAZ, l'agent a contacté de lui-même en 2012 l'ambassade américaine à Berlin. Lors d'une perquisition à son domicile, les enquêteurs ont découvert un système de cryptage sur l'ordinateur de l'agent double et une clé USB contenant les documents copiés. Le jeune homme, partiellement handicapé, avait un besoin maladif de reconnaissance, explique sa hiérarchie.

    Cet agent double aurait même pu être triple. Il avait aussi pris contact avec l'ambassade russe fin mai et c'est ainsi qu'il s'est fait coincer. Son courrier électronique a été intercepté par le contre-espionnage allemand. Ironie de l'histoire, les Allemands ont demandé de l'aide aux Etats-Unis pour découvrir le fautif. Sans surprise a posteriori, la requête est restée lettre morte.

    Cette affaire est une nouvelle épreuve pour les liens entre Berlin et Washington. Le gouvernement d'Angela Merkel a avalé la couleuvre du scandale des écoutes de la NSA au nom de l'alliance transatlantique. Mais là, « ça suffit », s'est insurgé le président de la République Joachim Gauck. En déplacement en Chine, la chancelière a fait elle aussi part de sa déception.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.