GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Mehdi Nemmouche inculpé pour «assassinat dans un contexte terroriste»

    media Le Musée juif de Belgique, à Bruxelles. Michel Wal/CC

    Le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été inculpé en Belgique ce mercredi 30 juillet pour «assassinat dans un contexte terroriste» et placé sous mandat d'arrêt, a annoncé le parquet fédéral belge. La France, où il a été arrêté, l'a remis mardi à la Belgique et son inculpation lui a été notifiée après son audition par l'unité antiterroriste de
    la police fédérale judiciaire de Bruxelles et par un juge d'instruction.

    Le suspect dans la tuerie ayant fait quatre morts en plein centre de Bruxelles a été incarcéré à la prison de Bruges, qui dispose d'un quartier de haute sécurité. Ses deux avocats doivent lui rendre visite ce mercredi après-midi. Lors de ses auditions mardi et mercredi matin tôt, il a refusé de passer aux aveux.

    Un de ses avocats, Me Sébastien Courtoy, a justifié son silence par des fuites orchestrées dans la presse. Le suspect « ne tient pas à ce que ses déclarations se retrouvent le lendemain dans la presse de boulevard », a-t-il affirmé. « Nous demandons l'écartement du dossier des enquêteurs qui violent la loi et organisent ces fuites », a-t-il déclaré mardi.

    Mehdi Nemmouche comparaîtra lundi devant la chambre du conseil de Bruxelles qui devra confirmer ou non son mandat d'arrêt. Une reconstitution pourrait être organisée la semaine prochaine, mais il a fait savoir qu'il refuserait d'y participer, affirme la radio télévision belge RTBF.

    Arrêté à Marseille, dans le sud de la France le 30 mai et écroué depuis début juin dans une maison d'arrêt proche de Paris, ce Français d'origine algérienne, âgé de 29 ans, est soupçonné de quatre assassinats commis le 24 mai au nom du jihad dans le Musée juif de Bruxelles. Réclamé par les autorités belges, il a été transféré mardi matin par convoi spécial, sous escorte de la gendarmerie française. Sa remise à la Belgique n'est pas une extradition au sens juridique du terme : elle relève d'un mandat d'arrêt européen qui permet depuis 2002 à des Etats membres de l'Union européenne de livrer leurs ressortissants à leurs partenaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.