GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: l’Eglise orthodoxe russe entre neutralité et engagement

    media La désignation d'Onoufriï (c.) à la tête de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine a ravivé les tensions. REUTERS/Maks Levin

    Les tensions exacerbées entre Ukrainiens et Russes atteignent jusqu’à la sphère religieuse, comme en témoignent les critiques ayant suivi l’élection du nouveau dirigeant de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine.

    Avec notre envoyé spécial à Donetsk en Russie, Etienne Bouche

    Ce lundi après-midi, le père Vladimir baptise Lena entourée de ses parents. Cet homme au regard bienveillant est prêtre à Donetsk, ville russe voisine de la frontière ukrainienne. Dans un petit local rattaché à l’église, des vêtements, chaussures et couvertures collectées par les paroissiens et destinées aux réfugiés ukrainiens.

    « Des affaires pour les femmes, les hommes et les enfants, précise le père Vladimir. Il commencera à pleuvoir, à faire froid, il faut faire quelque chose car ils vivent dans des tentes qui ne sont pas chauffées. Nous allons leur transmettre tout ça pour qu’ils n’aient besoin de rien. »

    Pour le père Vladimir, l’Eglise ne doit pas s’impliquer dans les conflits en général, ce qui ne l’empêche pas d’avoir un avis personnel sur le drame ukrainien : « L’Ukraine ne reconnaît pas qu’il s’agit d’une guerre, qu’elle agit en terroriste contre les séparatistes. A Lougansk, on a tué deux de mes amis prêtres. »

    « Occupation sprirituelle »

    La crise ukrainienne a des répercussions jusque dans la sphère religieuse. Il y a quelques jours, l’Eglise orthodoxe d’Ukraine élisait son nouveau dirigeant, Onoufriï, réputé proche du patriarcat de Moscou. Dans un pays à vif, certains croyants sont allés jusqu’à dénoncer une « occupation spirituelle ».


     ■ Guerre de tranchées près de Donetsk

    La terrible guerre entre Kiev et les séparatistes pro-russes se poursuit. Lundi, des dizaines de civils ont été tués au nord de Lougansk. Ils étaient en train de fuir la région lorsqu’un missile est tombé sur leur bus. Les autorités ukrainiennes et les séparatistes se renvoient la responsabilité de ce drame.

    Dans l’autre fief des rebelles, Donetsk, les séparatistes qui tiennent le centre-ville résistent toujours au pilonnage de l’armée qui a du mal à entrer dans la ville. Les combats les plus durs se déroulent en périphérie, où sur les checkpoints, chaque camp se bat pour gagner du terrain.

    Ils nous tirent dessus tous les jours avec des obus et des roquettes. Nous, on a des lance-grenades et des kalashnikovs. Moi j'attends que les militaires ukrainiens attaquent vraiment et viennent jusqu'ici pour [pouvoir] les étrangler à mains nues!

    Reportage à un barrage des séparatistes pro-russes 19/08/2014 - par France Inter Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.