GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Allemagne et l'Italie prêtes à livrer des armes aux Kurdes d'Irak

    media Un combattant kurde surveille les positions ennemies près de Mossoul, dans le nord de l'Irak. REUTERS/Youssef Boudlal

    En Irak, l'armée et les forces kurdes continuent de reprendre du terrain aux jihadistes de l'Etat islamique. Les forces kurdes qui vont bientôt pouvoir compter sur de nouveaux soutiens. Après Londres, Paris et Washington, Berlin et Rome se sont en effet dits prêts à leur fournir des armes.

    « Nous sommes, sur le principe, prêts en fonction de nos moyens, à livrer des armes et des munitions ». Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense a confirmé aux côtés de son collègue des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, une décision attendue. Depuis dix jours, les discussions agitaient l’Allemagne, nous rapporte notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. Au refus catégorique initial conforme à la ligne traditionnelle de Berlin a donc succédé une position plus souple.

    Frank-Walter Steinmeier a reconnu être conscient des risques de telles livraisons : « Il est quasi impossible de contrôler entre quelles mains des armes parviennent au bout du compte. Mais les menaces pour la population et pour toute la région sont existentielles » a-t-il ajouté. Ursula von der Leyen doit dans les prochains jours formuler des propositions concrètes. Les missiles Milan susceptibles de détruire les chars aux mains de l’Etat islamique intéressent par exemple les peshmergas kurdes.

    Une décision concrète sur ses livraisons doit être prise mercredi prochain. Berlin n’exclut pas d’envoyer des instructeurs pour former les soldats irakiens. Le gouvernement allemand veut informer le Parlement mais ne pas demander un vote formel ce que demandent les écologistes dans l’opposition. Ces derniers jours, Berlin avait procédé à des livraions humanitaires dans le Kurdistan irakien et s’était déclaré prêt à envoyer des armes non létales en Irak.

    L'Italie envoie des roquettes, des mitrailleuses et des Kalachnikovs

    Plus tard dans l'après-midi, l'Italie a emboîté le pas à l'Allemagne, nous indique notre correspondante à Rome, Anne Le Nir. A l'issue d'un vote parlementaire, la majorité des députés et sénateurs membres de la commission parlementaire des Affaires étrangères a donné son feu vert à la livraison d'armes aux combattants kurdes. Le projet présenté par la chef de la diplomatie, Federica Mogherini, et la ministre de la Défense, Roberta Pinotti, prévoit l'envoi de mitrailleuses de l’armée italienne que l’Otan n’utilise plus, ainsi que des roquettes anti-char et 30 000 Kalachnikovs saisies il y a plus de 20 ans à l’époque de la guerre en ex-Yougoslavie.

    Après avoir souligné que les jihadistes de l’État islamique représentent « une menace pour toute l’Europe et le monde entier », Federica Mogherini a insisté sur le fait que pour le gouvernement italien, la livraison d’armes, qui s’ajoute à l’envoi d’aide de première nécessité, s’inscrit dans le contexte d’une très grave situation d’urgence. Elle a néanmoins rappelé qu’une solution politique en Irak était absolument nécessaire. Selon ses propos, Rome entend aider l’Irak à travers une forte action diplomatique, notamment avec des pays comme l’Iran, pour la stabilité de toute la région.

    Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, était ce mercredi en visite à Bagdad et Erbil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.