GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Minsk: Poutine et Porochenko cherchent un terrain d’accord

    media La poignée de main remarquée entre Poutine et Porochenko à Minsk, le 26 août 2014. REUTERS/Sergei Bondarenko/Kazakh Presidential Office/Pool

    Les présidents russe et ukrainien, se sont rencontrés mardi 26 août à Minsk, capitale de la Biélorussie, à l'occasion d'un sommet régional. Ils ont exprimé leur volonté d'ouvrir un dialogue sur le conflit qui secoue depuis avril l'est de l'Ukraine. Les discussions rassemblent, outre Vladimir Poutine et Petro Porochenko, la haute représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, et les dirigeants biélorusse et kazakh. Les présidents russes et ukrainiens se sont serré la main et se sont entretenus tous les deux en privé affirmant travailler à une « feuille de route » pour sortir de la crise. 

    (Article réactualisé)

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Après le tête à tête des deux chefs d'Etat, Petro Porochenko a déclaré dans un communiqué qu'une « feuille de route » allait être élaborée aussi vite que possible dans l'est de l'Ukraine. Il y précise que les négociations ont été « difficiles et complexes ».

    De son côté, Vladimir Poutine assure avoir renoué les discussions au sujet du gaz. le président russe Poutine a obtenu qu'un groupe de travail fasse des recommandations pour prendre en compte les préoccupations économiques de Moscou, faute de quoi la Russie menace de fermer ses frontières aux marchandises venues d'Ukraine. Il a de plus confirmé la nécessité de mettre fin au conflit à l'est de l'Ukraine rappelant tout de même qu'il incombe à Kiev de réunir les conditions nécessaires à un cessez-le-feu avec les séparatistes. La posture de la Russie est d'affirmer qu'elle n'est pas partie prenante au conflit, et donc qu'elle n'est pas en mesure de discuter d'un cessez-le-feu. Mais Moscou aurait accepté que des consultations se tiennent au niveau des états-major des armées et des douanes, pour établir des contrôles communs sur la frontière, là où, d’après les Ukrainiens, passent les armes et les militaires russes.

    Au début de la rencontre, la poignée de main entre les deux hommes, que l'on ne qualifiera pas de chaleureuse, a été remarquée, étant donné les tensions qui règnent entre Kiev et Moscou. Le président Porochenko est apparu fatigué, les traits tirés, tandis que son homologue russe était très à l'aise. « C'est le sort de l'Europe et du monde qui se décide au cours de cette rencontre », avait d'emblée déclaré le président ukrainien, qui s'est dit disposé à discuter de toutes les options qui permettraient de mettre fin aux violences. De son côté, Vladimir Poutine a répété que le conflit ne serait pas résolu par une poursuite de l'escalade militaire, ni sans l'ouverture d'un dialogue entre le gouvernement de Kiev et les séparatistes de l'est du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.