GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: intense bras de fer entre Kiev et Moscou

    media Colonne de blindés -sans doute russes- non loin de la frontière avec l'Ukraine, le 28 août 2014. REUTERS/Maria Tsvetkova

    Le bras de fer se poursuit entre Kiev et Moscou. Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé ce vendredi l'envoi d'un projet de loi au Parlement afin de relancer le processus d'adhésion du pays à l'Otan. Les autorités ukrainiennes dénoncent une agression russe dans l'est du pays. Démenti de Moscou : aucun de ses soldats n'est présent dans l'est ukrainien, répète le Kremlin.

    Le président russe Vladimir Poutine s'est réjoui, dans un communiqué, des avancées des séparatistes pro-russes contre les forces de Kiev. Le chef du Kremlin parle des « insurgés de Novorossia » (la « Nouvelle Russie »), qui désigne plusieurs régions russophones du sud-est de l'Ukraine.

    Il a appelé les rebelles à ouvrir un couloir humanitaire pour les troupes ukrainiennes qui ont été encerclées, afin « d'éviter des victimes inutiles et leur donner l'opportunité de se retirer de la zone des opérations ». Il s'agit notamment des combattants loyalistes ukrainiens qui sont encerclés et sans renforts depuis plus d'une semaine, dans la ville d'Illovaïsk, située à 40 km au sud-est du bastion séparatiste de Donetsk.

    Couloir humanitaire

    Et le chef de la « république séparatiste de Donetsk », Alexandre Zakhartchenko, s'est dit prêt à ouvrir un couloir humanitaire pour les unités ukrainiennes encerclées, à condition qu'elles rendent leurs armes et leurs munitions.

    Kiev voit dans ces déclarations la preuve que les séparatistes sont dirigés et contrôlés par le Kremlin. Et pendant ce temps, les forces de maintien de la paix de l'ODKB, l'alliance militaire d'ex-républiques soviétiques menée par Moscou, annoncent qu'elles sont prêtes pour « toute opération de maintien de la paix », y compris en Ukraine.

    « Actions militaires illégales »

    A l'Ouest, Berlin a qualifié, ce vendredi 29 août, « d'intervention militaire » l'action des forces russes en Ukraine, et cela peu avant un sommet européen crucial où devraient être envisagées de nouvelles sanctions contre Moscou. Plus tôt, l'Otan avait appelé les Russes à cesser leurs « actions militaires illégales », dénonçant la gravité de cette agression militaire russe.

    Par ailleurs, le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, a indiqué que son organisme ne comptait pas fermer sa porte à Kiev, rappelant « la décision prise en 2008 par l'Otan selon laquelle l'Ukraine deviendrait un Etat membre ».

    Image satellite produite par le quartier général de l'Otan en Europe montrant ce qui serait six canons autopropulsés russes situés en Russie non loin de l'Ukraine. REUTERS/DigitalGlobe via SHAPE/Handout via Reuters

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.