GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: de nouvelles sanctions contre Moscou envisagées

    media La responsable de la diplomatie de l’Union européenne Catherine Ashton a fait savoir qu’elle était «extrêmement préoccupée» par la situation en Ukraine. REUTERS/Francois Lenoir

    Les Occidentaux condamnent l'intervention russe en Ukraine, mais restent prudents sur la réponse à apporter à l'évolution de la situation. De nouvelles sanctions contre Moscou sont envisagées. Les autorités ukrainiennes demandent une aide militaire à l'Union européenne et à l'Otan.

    Le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont discuté au téléphone, jeudi 28 août, de la situation en Ukraine. Ils ont exprimé leur inquiétude après l'arrivée de matériel militaire et de soldats venus en aide aux séparatistes.

    Ils ont conclu que le comportement de la Russie en Ukraine ne pouvait pas rester sans conséquence. Mais le président américain, qui s'est exprimé avant un conseil de sécurité nationale, s'est bien gardé de qualifier les incursions russes en Ukraine d'« invasion », et a catégoriquement exclu toute intervention militaire américaine en Ukraine.

    Des responsables du Pentagone ont malgré tout annoncé que les Etats-Unis allaient envoyer des chars et des soldats en Europe de l'Est, en Pologne et dans les pays baltes, afin de rassurer leurs alliés régionaux de l'Otan. Concernant les sanctions économiques, pour l'heure, pas question de nouvelles sanctions. Barack Obama juge les mesures en vigueur efficaces. En Europe, cette éventualité a été évoquée par les parlementaires britanniques et allemands. Il en sera sûrement question samedi 30 août, lors du sommet européen de Bruxelles.

    Inquiétudes de l'Union européenne et de l'Otan

    La responsable de la diplomatie de l’Union européenne Catherine Ashton a fait savoir qu’elle était « extrêmement préoccupée » par la situation. Le président ukrainien Petro Porochenko doit rencontrer samedi les dirigeants des institutions de l’Union samedi avant le sommet. L’ambassadeur ukrainien a demandé aux vingt-huit pays membres de tenir une réunion de crise sur l’Ukraine en marge de la rencontre.

    Il a également demandé une aide militaire et technique de l’UE. Une demande similaire a été adressée à l’Otan, qui tient pour sa part un sommet la semaine prochaine. L’alliance atlantique a de son côté jugée « très inquiétante » la présence de soldats russes dans l’est de l’Ukraine. Ils seraient au minimum un millier dans la zone de Novoazovsk – des soldats professionnels, vêtus d’uniformes sans insigne. De cette zone de départ, ils pourraient à la fois effectuer des incursions vers la Crimée et aller soutenir au nord les séparatistes qui combattent les troupes régulières ukrainiennes. Devant cette escalade, les ambassadeurs de l’Otan sont convoqués ce vendredi à une réunion extraordinaire pour évaluer la situation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.