GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    • Washington continuera à coopérer avec Ankara, mais l'achat de missiles russes aura un impact sur l'Otan (Maison Blanche)
    • Les États-Unis confirment qu'ils ne fourniront pas d'avions F35 à la Turquie (Maison Blanche)
    • L'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
    • Cryptomonnaie Libra: «consensus» au sein du G7 Finances pour «agir rapidement» (présidence française)
    • Tour de France 2019: Caleb Ewan remporte la 11e étape, Julian Alaphilippe reste en jaune
    Europe

    Poutine propose un «statut étatique» pour l'est de l'Ukraine

    media Le président russe Vladimir Poutine à Minsk, le 26 août 2014. REUTERS/Alexei Druzhinin/RIA Novosti/Kremlin

    Vladimir Poutine a évoqué, dimanche 31 août, pour la première fois l'idée d'un « statut étatique » pour les régions rebelles de l'est de l'Ukraine, alors que les Occidentaux l'accusent d'avoir déployé des troupes dans cette zone. L'Union européenne a donné une semaine à la Russie pour changer de cap sous peine de nouvelles sanctions.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Veronika Dorman

    La tension autour du conflit ukrainien a atteint de nouveaux sommets et Moscou ne semble toujours pas disposée à clarifier son jeu. C’est pourquoi chaque propos de Vladimir Poutine est saisi au vol, analysé et décrypté. On essaye de lire dans ses déclarations comme dans le marc de café. Et chaque nouvel élément de langage du président russe est perçu comme un indice de sa politique à venir.

    Dimanche, dans une interview télévisée, Poutine a déclaré : « Il est nécessaire de mettre en œuvre le plan sur lequel nous avons déjà discuté. Nous devons commencer immédiatement des négociations substantielles non pas sur les questions techniques, mais sur les questions de l’organisation politique de la société et d’un statut étatique pour le sud-est de l’Ukraine. Et cela afin de protéger les intérêts légitimes des personnes qui y vivent. »

    Depuis le début des troubles, Poutine prône la fédéralisation des régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk. Mais la nouvelle formule de « statut étatique » peut être interprétée comme un encouragement à créer un Etat indépendant pour le Donbass. Scénario que Moscou est soupçonnée d’être en train de préparer, selon Kiev.

    C’est un malentendu, s’est dépêché de déclarer le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Poutine n’avait à l’esprit que les intérêts de la « Nouvelle Russie », formule qu’il utilise depuis l’annexion de la Crimée pour désigner les régions russophones de l’Ukraine et dont les consonances impérialistes ne sont pas beaucoup plus rassurantes. Un élément de langage qui devrait être débattu ce lundi. Les représentants russe et ukrainien du groupe de contact se réunissent à Minsk.

    Echange de parachutistes russes contre des prisonniers ukrainiens

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Les autorités militaires ukrainiennes confirment l'échange de parachutistes russes contre 63 soldats ukrainiens. Mais elles insistent sur le côté inégal de la transaction. Les parachutistes russes avaient été interceptés en début de semaine alors qu'ils étaient en armes sur le territoire ukrainien, et alors que les soldats ukrainiens avaient été admis sur le territoire russe début août après avoir bénéficié d'un corridor humanitaire, parce qu'ils étaient encerclés par des forces séparatistes. Ils avaient déposé les armes avant leur admission en Russie. L'arrestation des parachutistes russes avait provoqué des réactions à l'étranger, mais aussi en Russie, où les familles ont commencé à évoquer l'envoi de militaires russes en Ukraine.

    Sur le plan militaire, des dizaines de soldats ukrainiens sont toujours encerclés par les séparatistes dans la localité de Ilovaïsk, près de Donetsk. Et d'après le porte-parole de l'opération antiterroriste, au cours des dernières 24 heures, l'artillerie russe a tiré depuis la Russie sur Lougansk, détruisant notamment un pont. Il note également une forte concentration de l'armée russe en Crimée, mais pour l'instant, elle ne bouge pas.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.