GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: discussions à Minsk, poursuite des combats à l'Est

    media Militaires ukrainiens dans la région de Lougansk, le 26 août 2014. REUTERS/Gleb Garanich

    Le groupe de contact sur la crise en Ukraine se réunit ce lundi en Biélorussie, moins d'une semaine après le sommet de Minsk, où les présidents ukrainiens et russes s'étaient entretenus en tête à tête. Sur le terrain, la situation se tend : les troupes ukrainiennes, sous pression, ont abandonné l'aéroport de Lougansk après y avoir combattu un « bataillon de chars russes ». 

    Avec notre envoyée spéciale en Ukraine, Muriel Pomponne

    En une semaine, la situation a évolué au détriment des autorités de Kiev. La présence des forces russes sur le territoire ukrainien est de plus en plus évidente, notamment après l'interception de plusieurs parachutistes russes sur place en début de semaine dernière.

    Ce lundi 1er septembre au matin, l'état-major ukrainien affirme que ses parachutistes ont affronté un « bataillon de chars russes » à l'aéroport de Lougansk. Les troupes ukrainiennes se sont par la suite retirées de l'aéroport, information confirmée par le porte-parole de l’armée à Kiev.

    « Artilleurs professionnels »

    L'aéroport est situé à 18 km au sud de Lougansk. Compte tenu de la précision des tirs essuyés par les Ukrainiens, « il s'agit d'artilleurs professionnels des forces armées russes », a affirmé le porte-parole militaire. D’après l’armée ukrainienne, au moins quatre bataillons tactiques russes de 400 hommes, équipés d’artillerie et de système de defense anti-aérienne, sont présents dans la région.

    Par ailleurs, un patrouilleur de la marine ukrainienne a été coulé en mer d’Azov par un tir d'artillerie revendiqué par les rebelles, faisant deux disparus parmi l'équipage. Huit autres marins ont pu être secourus. Près d'Ilovaïsk, au nord-est de Donetsk plusieurs centaines de soldats ukrainiens sont toujours bloqués par les séparatistes qui les encerclent depuis plusieurs jours. Au cours du week-end, quelques dizaines de combattants progouvernementaux ont réussi à s'échapper et rejoindre les forces loyalistes. Mais l’armée ne souhaite pas communiquer sur le sujet.

    Canons autopropulsés autour de Lougansk, le 26 août. REUTERS/Gleb Garanich

    Cessez-le-feu sans conditions

    Le président ukrainien Porochenko espère négocier un cessez-le-feu à Minsk. Des représentants de l'Ukraine, de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) doivent participer à la réunion, de même que des représentants des séparatistes. Le cessez-le-feu est également l'objectif affiché par la diplomatie russe. Mais le ministre russe des Affaires étrangères veut un cessez-le-feu immédiat et sans conditions, ainsi que le retrait des forces ukrainiennes là où elles menaceraient des civils.

    Ces conditions sont jugées inacceptables par Kiev, d'autant que Vladimir Poutine a évoqué dimanche la nécessité de discuter du statut étatique de la région – que les Russes nomment « Novorossya » (Nouvelle Russie). Depuis quelques jours, le président russe mène une offensive médiatique et diplomatique pour imposer son agenda, alors que l'Union européenne semble hésitante, et l'Ukraine affaiblie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.