GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crise en Ukraine: Moscou dément le cessez-le-feu annoncé par Kiev

    media Camion de troupe ukrainien à Marioupol, dans le sud du pays, le 2 septembre 2014. REUTERS/Vasily Fedosenko

    Dans le conflit ukrainien, des annonces contradictoires se sont succédées ce mercredi matin : un cessez-le-feu annoncé par Kiev ce matin, puis démenti par Moscou peu après. Mais les deux pays ont fait état de progrès sur la voie d'un arrêt des hostilités dans l'est de l'Ukraine. Climat de confusion donc alors que le président américain est arrivé ce matin en Estonie, visite en prélude à un sommet de l'Otan largement consacré à l'Ukraine demain.

    Le service de presse de la présidence ukrainienne s'était sans doute emballé un peu vite. Après la mise au point du Kremlin précisant que Moscou n'était pas en mesure de conclure de cessez-le-feu car elle n'est pas partie prenante au conflit ukrainien, la présidence ukrainienne a publié un nouveau communiqué moins triomphant. Il y est seulement question d'un accord « sur les mesures à prendre pour faciliter l'établissement de la paix », explique notre envoyée spéciale à Kiev, Muriel Pomponne.

    Poker menteur des communiqués

    Plus tôt ce matin, un communiqué de la présidence ukrainienne annonçait un entretien entre les deux présidents et la conclusion d'un cessez-le-feu. « Le résultat de la conversation entre les deux présidents est un accord pour un cessez-le-feu permanent dans le Donbass. Un accord mutuel a été conclu, concernant les mesures qui permettront d'établir la paix », précisait le texte. Du côté russe, le porte-parole de la présidence mettait les choses au point peu après : les présidents Poutine et Porochenko n'ont pas conclu de cessez-le-feu, car la Russie n'est « pas partie prenante » au conflit ukrainien. « La Russie ne peut concrètement pas négocier un cessez-le-feu, car elle n'est pas partie prenante au conflit » précisait le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov (cité par des agences). Une position sur laquelle Moscou a toujours campé : c'est donc avec les séparatistes que Kiev peut et doit négocier un cessez-le-feu.

    Sur le terrain les combats continuent

    Un chef rebelle, de Donetsk a déclaré que les insurgés réclamaient toujours le départ des troupes ukrainiennes de ce qu'ils considèrent comme leur « territoire » comme principale condition pour l'établissement de la paix.

    Sur le terrain en tout cas les combats continuent, et le porte-parole de l'armée ukrainienne a présenté une vidéo censée apporter la preuve qu'une colonne de chars russe est en route dans la région de Loghansk

    Des annonces et contre-annonces qui interviennent alors que Barack Obama a entamé une visite dans les pays baltes, en prélude à un sommet de l'Otan, jeudi et vendredi. L'Alliance atlantique s'apprête à prendre des mesures en réponse à l'attitude de la Russie dans la crise ukrainienne. Son implication directe dans les combats en ukraine est perçue comme une menace directe par plusieurs membres de l'Otan : les Etats baltes, la Pologne, la Roumanie et la Bulgarie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.