GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le procureur général Avichaï Mandelblit a décidé d'inculper le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance dans l'affaire 4000», qui concerne un échange présumé de bons procédés avec le patron d'une société de télécoms, a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

    Europe

    MH17: le Boeing abattu par un «grand nombre de projectiles»

    media Des membres ukrainiens des services des situations d'urgence évacuent le corps de l'une des 298 victimes du crash du vol MH17, samedi 19 juillet 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev

    Les premières conclusions du rapport sur le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur et qui s'est écrasé mi-juillet dans l'est de l'Ukraine ont été publiées ce mardi 9 septembre. Selon l'enquête en cours, menée par les autorités néerlandaises, le « Boeing a été abattu en vol par un grand nombre de projectiles à grande vitesse ».

    L'avion s'est disloqué en « morceaux » en plein vol. « Et rien n'indique que l'accident du vol MH17 soit dû à un problème technique ou à une erreur de l'équipage ». Les premières conclusions de l'agence néerlandaise accréditent donc bien la thèse de tirs de missiles. Mais ce scénario n'est pas établi avec certitude pour l'instant.

    Conclusions pertinentes

    En effet, les inspecteurs n'ont pas pu se rendre sur les lieux du crash dans l'est de l'Ukraine en raison des combats qui se déroulent dans la zone. A ce stade de l'enquête, les résultats sont basés uniquement sur les éléments tirés des boîtes noires de l'appareil, et sur des photos ou vidéos aériennes. Mais selon le porte-parole du Bureau d'enquête pour la sécurité, il est tout à fait possible, sans avoir pu se rendre sur place, de tirer des conclusions pertinentes.

    Rapport final en 2015

    Un mois et demi après le crash du MH17 qui transportait 298 personnes, Kiev et les Occidentaux accusent toujours les séparatistes pro-russes d'être responsables de la tragédie, alors que Moscou et les insurgés accusent Kiev. Plus de 200 victimes n'ont toujours pas pu être identifiées. De son côté, l'enquête continue et un rapport final est attendu pour l'été 2015.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.