GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Nouvelles sanctions adoptées mais l'UE laisse une chance à la Russie

    media L'entrée en vigueur de ces nouvelles sanctions a été reportée pour laisser une chance au cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine. Reuters/Yves Herman

    L'adoption du texte aurait dû être une formalité, mais jusqu’à la dernière minute les tractations se sont multipliées entre les Européens sur ce deuxième paquet de sanctions économiques, au point que leur adoption prévue pour 18 heures a été remplacée en dernière minute par une réunion d’urgence du comité des représentants permanents. Les 28 ambassadeurs des États membres auprès de l’UE ont dû repasser au crible tout le projet qu’ils avaient approuvé sur le principe vendredi. La question était de savoir s’il faudrait tenir compte de l’évolution de la situation dans l'est de l'Ukraine.

    Avec notre bureau à Bruxelles,

    Les Européens tiendront compte de l’évolution de la situation en Ukraine orientale avant d’appliquer les nouvelles sanctions économiques. La parution au Journal officiel n’interviendra que dans les prochains jours et non ce mardi comme initialement envisagé.

    On savait que les gouvernements tchèque et surtout slovaque avaient des réticences de fond quant au principe de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, mais samedi, ils avaient tous deux levé leurs objections. Ce sont probablement eux qui sont à l’origine de ces négociations de dernière minute sur les modalités d’application de ces sanctions.

    Par conséquent, cela repousse aussi la publication du contenu de ces sanctions dont on sait qu’elles toucheront les mêmes secteurs que ceux frappés par les premières sanctions économiques en août : armement, énergie ou marchés financiers par exemple. On évoque les noms de Gazprom, Rosneft et Transneft. On parle d’une interdiction pour les Européens d’acheter des obligations russes. De la même manière, les interdictions de visas Schengen et la confiscation des avoirs seront étendues à des oligarques russes, des dirigeants criméens et des séparatistes du Donbass.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.