GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La riposte de la Russie aux sanctions occidentales

    media Le président russe Vladimir Poutine, le 10 septembre 2014 à Moscou, avant son départ pour le sommet de l'OCS ( organisation de coopération de Shanghai, les 11 et 12 septembre à Douchanbé, capitale du Tadjikistan. REUTERS/Alexei Druzhinin/RIA Novosti/Kremlin

    La Russie a annoncé jeudi 11 septembre la préparation de nouvelles mesures de rétorsion contre les pays occidentaux qui la sanctionnent, prévoyant notamment des restrictions aux importations de certaines voitures ou de produits de l'industrie légère. Pour Moscou, les nouvelles sanctions annoncées ce jeudi par Bruxelles minent le processus de paix en Ukraine. L'Union européenne, suivie quelques heures plus tard par le président américain Barack Obama, ont décidé la mise en place vendredi de nouvelles mesures économiques contre la Russie.

    Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

    L’annonce n’est pas encore officielle, mais la Russie compte bien riposter aux nouvelles sanctions occidentales. Selon un conseiller du Kremlin, Andrei Belooussov, le ministère de l’Economie russe a déjà préparé une liste de produits européens qui ne pourront plus être importés en Russie, en plus des produits alimentaires déjà sous embargo depuis le mois d’août. 

    Il s’agirait désormais d’interdire toute une série de produits non-agricoles, comme des voitures d’occasion ou certains vêtements, a expliqué le conseiller sans donner plus de précisions.

    Le Premier ministre Dmitri Medvedev avait déjà prévenu, il y a quelques jours, que la réponse russe à des sanctions supplémentaires sera asymétrique. Par exemple : fermer l’espace aérien russe aux avions appartenant à des compagnies occidentales.

    Pour Moscou, les nouvelles sanctions annoncées par Bruxelles minent le processus de paix en Ukraine. Même s’il est encore fragile, le cessez-le-feu exigé par les Occidentaux est en vigueur, la désescalade du conflit est évidente, a déclaré l'ambassadeur de Russie auprès de l'UE, Vladimir Tchijov. Selon lui, la décision des Européens de poursuivre sur la voie punitive est un signal très négatif.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.